Tour de France – Les points clés de la quinzième étape

Tour de France – Pour ce quinzième opus, les coureurs vont devoir aller de Rodez à Carcassonne. Une étape de plus de 200 kilomètres avant un jour de repos mérité. C’est aussi la dernière chance pour les sprinters avant les Champs-Elysées.

Les sprinters au rendez-vous ?

C’est la dernière occasion pour les grosses cuisses du peloton de s’illustrer avant Paris. Il ne faut pas la rater. Avec un tracé relativement plat, l’étape est pour eux. Après une traversée des Alpes difficile, les plus frais l’emporteront à Carcassonne. C’est une ville arrivée que le Tour connaît bien puisque c’est la douzième fois qu’elle accueille une arrivée de la Grande Boucle. Ces dernières années, le chef-lieu de l’Aude est même devenu un temple du sprint avec la 34ème victoire de Marck Cavendish ici même il y a un an.

En 2021, le profil était similaire à celui de cette année. La Quick-Step avait réalisé un doublé avec Cavendish et Morkov devant Philipsen. En 2018, l’étape était beaucoup plus difficile et une échappée était allée au bout avec la première victoire sur le Tour de Magnus Cort Nielsen.

On rappelle que c’est un sprint qui est difficile puisqu’il est en côte. Il ne faudra pas lancer trop tôt au risque de se faire déborder dans les derniers mètres.

Le profil de l’étape 15 (Organisation)

Une échappée qui va au bout ?

Différents scénarios sont possibles et celui de voir une échappée qui se joue la gagne n’est pas insensé. L’étape est plate mais sera difficile à contrôler surtout si un bon groupe sort du peloton. Seulement deux KOM de troisième catégorie sont à décompter sur le parcours. Le sommet du dernier se trouve à cinquante kilomètres de l’arrivée. Un peu trop loin pour espérer voir des offensives.

On peut aussi imaginer une étape similaire avec celle de Saint-Etienne. Mais, il y a moins de dénivelé aujourd’hui et les sprinters souhaiteront sans doute s’explique à Carcassonne. Cependant, on peut être en mesure de penser que certaines équipes ne rouleront pas sur les échappés. La Quick-Stpe Alpha Vinyl pour Jakobsen, la Trek-Segafredo après le coup de force de samedi de Pedersen, la Jumbo-Visma pour les maillots jaune et vert et la Deceuninck-Alpecin pour Jasper Philipsen.

Attention aussi à un scénario cruel, les derniers mètres en pente peuvent permettre au peloton de revenir sur un homme seul qui arrive en bout de course. Côté français, ce n’est sans doute pas pour aujourd’hui que l’on va avoir droit à notre première victoire nationale.

Une échappée peut aussi gagner à Carcassonne comme ici avec Cort Nielsen en 2018.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :