Grand Prix de Hongrie : Première pole pour George Russell, Red Bull en difficulté

Sous un ciel menaçant ce samedi, le pilote Mercedes George Russell a décroché sa toute première pole position ! En revanche, la première partie du week-end était plus complexe pour les Red Bull avec Max Verstappen et Sergio Perez relégués aux 10ème et 11ème places…

George Russell, poleman du jour !
Une première pole position pour George Russell ! ©Steve Etherington

Nicholas Latifi roi des EL3

Oui, vous avez bien lu. Le pilote canadien de Williams a brillé lors de la troisième salve d’essais libres, au point de signer le meilleur tour devant la Ferrari de Charles Leclerc sous une pluie battante. Si vous pensez ce résultat improbable, attendez la suite. Non seulement la Williams de Latifi a été la plus rapide, mais celle d’Alexander Albon n’est pas en reste. En effet, l’ancien pilote Red Bull s’est hissé en troisième position de la feuille des temps ce samedi après-midi. Quant aux deux précédentes sessions, les Ferrari se sont de nouveau imposées avec les Red Bull et la McLaren de Lando Norris.

Côté évolutions, les écuries ne sont pas avares en Hongrie. Si Alfa Romeo est arrivée avec un aileron avant modifié composé d’un appendice en plein milieu des paillettes, Aston Martin a elle aussi fait le choix d’un nouvel aileron arrière. Aileron qui a d’ailleurs fait jaser dans le paddock, puisque la supériorité des montants verticaux par rapport aux horizontaux sème le doute sur la légalité de la procédure…

Les Haas aussi ont eu droit à leur lot d’améliorations. Et elles se sont grandement inspirées des Ferrari, avec des pontons bien plus creusés. De plus, les suspensions ont été revues pour permettre une amélioration du système d’extraction d’air. Mais pour l’instant, seule la monoplace de Kevin Magnussen bénéficie de ces nouveautés.

Première pole pour George Russell

Pour cette phase de qualifications hongroise, on s’attendait à retrouver notre scénario habituel, à savoir une bataille entre la RB18 de Max Verstappen et la F1-75 de Charles Leclerc et une énième pole du Monégasque. Que nenni, le Hungaroring a connu une véritable révolution. Si le ciel s’est montré menaçant en début de séance, le soleil a fini par triompher de son ténébreux rival.

En Q1, la nature a repris ses droits. Extrêmement efficaces lors des essais libres, les Williams d’Albon et Latifi n’ont pas été en mesure d’atteindre la seconde phase des qualifications et partiront donc à l’arrière du peloton ce dimanche. À leurs côtés, en voilà deux qui ne nous ont pas habitués à les voir si loin. Aux commandes d’AT03 bien en-deçà de leur rythme du début de saison, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda traversent une mauvaise passe et la pause estivale arrive au bon moment… Sans réelle surprise, ils partiront non loin de l’Aston Martin du quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, lui aussi éliminé en Q1.

La grande surprise de la Q2 est l’élimination de Sergio Perez, victime d’un imbroglio. Quand ce ne sont pas les stratégies de Ferrari qui flanchent, ce sont les décisions de la FIA. Auteur d’un bon tour, Sergio Perez a vu son temps annulé en raison d’un dépassement des limites. Jusqu’ici, tout va bien me direz-vous. Seulement voilà, il y a eu un petit couac. Les commissaires se sont finalement rendus compte qu’il n’avait guère franchi les limites. Ne sachant sur quel pied danser, Perez est ressorti en gommes neuves et n’a pu améliorer son temps. Frustrant.

Red Bull n’était pas à la fête ce samedi. Privé de son coéquipier en Q3, Max Verstappen a subi quelques problèmes techniques en plus d’un blocage de roues. À quelques minutes de la fin, le Néerlandais a perdu de la puissance et s’est retrouvé incapable de poursuivre. Il partira donc dixième ce dimanche, bien derrière Lando Norris et Esteban Ocon respectivement aux quatrième et cinquième places… Pendant ce temps, Mr Consistent (George Russell) a profité de la faiblesse des Red Bull pour réaliser le tour parfait et décrocher sa toute première pole position. Il était temps vu sa régularité !

La pole position de George Russell est de bon augure pour Mercedes, de plus en plus présente aux avant-postes. Les W13 seront-elles en mesure de signer un nouveau double podium comme l’ont fait Russell et Hamilton au Castellet ou subiront-elles la volonté de revanche de Max Verstappen et Charles Leclerc ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :