Premier League : À qui le maintien ?

À l’heure de la reprise de la Premier League, zoom sur cinq clubs qui devraient livrer une lutte acharnée pour le maintien.

La lutte pour le maintien s’annonce âpre dans le meilleur championnat du monde (Official Premier League)

Bournemouth : de réelles chances ?


De retour en Premier League après deux années de Championship, les pensionnaires du Dorset aimeraient s’inscrire durablement dans l’élite du football anglais après s’y être établis entre 2015 et 2020. La tâche semble cependant très compliquée pour les hommes de Scott Parker qui ne se sont (toujours ?) pas renforcés de manière optimal cet été.

Seulement trois recrues, dont une seule qui de l’expérience au plus haut niveau : le latéral Ryan Fredericks (300 petites minutes de jeu en PL la saison passée). L’arrivée du jeune Marcus Tavernier, en provenance de Middlesbrough, pour une douzaine de millions d’euros, sera tout de même à suivre au regard de ses qualités offensives. 

Bournemouth est de retour après deux ans d’abstinence ! (Zimbio)

Bien que le mercato ne soit pas terminé, on imagine mal Bournemouth faire plusieurs bons coups sur le marché pour se renforcer convenablement. L’histoire montre que vouloir se maintenir en Premier League en se basant sur un solide noyau de joueurs de la montée de Championship s’avère rarement un bon choix. 

La formation sudiste parviendra-t-elle à faire déjouer les pronostics ?

Nottingham Forest : le Monaco anglais 


Le retour d’un monument en Premier League rime souvent avec souvenirs nostalgiques d’une époque révolue. Les doubles champions d’Europe (1979 et 1980) ne sont pas restés longtemps la tête dans les nuages et se sont rapidement activés pour se renforcer en vue d’un exercice qui s’annonce historique.

Un recrutement à 94 millions d’euros qui le place en deuxième place des mercatos les plus dépensiers pour un promu après Monaco en 2014 annonce directement la couleur pour les rivaux du champion 1978.

Quelle joie de revoir ce club en Premier League ! (Icon Sport)

Les arrivées des Dean Henderson dans les buts, du latéral Neco Williams et des offensifs Jesse Lingard et Taiwo Awoniyi témoignent notamment de la volonté du club de se pérenniser dans l’élite du foot anglais avant, peut-être, d’en devenir un acteur majeur. 

Quatrième l’an passé, deux places derrière Bournemouth, Forest rétablira-t-il sa loi dans cette lutte au maintien ou bien subira-t-il la loi des moins dépensiers ? 

Fulham : le cauchemar d’Otis


Promu en 2018, relégué en 2019, promu en 2020, relégué en 2021, promu en 2022, Fulham n’en finit pas d’épuiser l’ascenseur entre la Premier League et la Championship. Les Cottagers comptent bien enrayer la machine pour se maintenir à l’échelon supérieur.

Il faut reconnaître que les sud londoniens essaient de se donner les moyens de rester en Premier League en réalisant un recrutement ciblé et intelligent. Malgré le départ de leur pépite Fabio Carvalho à Liverpool, ils sont parvenus à se renforcer à certains postes.

Fulham a remporté l’édition 2022 du Championship (Maxppp)

Ils viennent d’ailleurs d’officialiser la venue de l’ancien Gunners Bernd Leno, qui aura à cœur de prouver qu’il a le niveau de ce championnat. Le Mancunien Andreas Pereira va venir renforcer le secteur offensif orphelin de son jeune Portugais tout comme Manor Solomon en provenance du Shakhtar. 

Le plus vieux club londonien semble donc se donner les moyens de se maintenir en Premier League mais n’est pas le seul et sa première rencontre face à Liverpool pourrait déjà lui rappeler la dure réalité du meilleur championnat du monde.

Leeds : l’après Raphinha et Phillips


C’est la fin d’une ère pour le dirty Leeds, après les départs de Raphinha à Barcelone et de Kalvin Phillips à Manchester City. Mais de tels transferts signifient bien souvent une rentrée d’argent significative à faire pâlir l’oncle Picsou, et Leeds n’a pas tardé à dépenser ses 108 millions rentrés. 

La star de ce recrutement à près de 33 millions vient du RB Salzbourg en milieu offensif : Brendan Aaronson qui a distillé 10 passes décisives la saison passée. Un deuxième joueur au profil offensif vient combler le départ de Raphinha en provenance de Feyenoord en la personne de Luis Sinisterra qui a inscrit 12 buts en Eredivise lors de l’exercice 21/22.

Brendan Aaronson débarque à Leeds pour faire oublier Raphinha (Leeds Official)

Tyler Adams et Marc Roca viennent quant à eux compenser le départ de Kalvin Phillips. Beaucoup d’arrivées donc pour compenser les deux départs de l’effectif mais aucun de ces joueurs n’a l’expérience de la Premier League et l’adaptation à l’intensité du championnat anglais prend souvent un certain temps, notamment chez les candidats au maintien.

Les Whites d’Elland Road débuteront leur campagne à domicile contre des rugueux Wolves qui essaieront de confirmer leur bonne saison 21/22 en accrochant une place en Europe. Les jeunes recrues seront tout de suite mises dans le bain de la PL !

Everton : un accident ou le début du déclin ? 


Avec un maintien acquis en toute fin d’exercice, les questions se sont accumulées du côté de Goodison et Frank Lampard va très vite devoir y répondre de manière positive. Et il faut dire que pour le moment les réponses tardent à arriver alors que le club a perdu sa star brésilienne Richarlison, parti à Tottenham.

Seul trois joueurs rejoignent les Toffies avec un prêt en la personne de Ruben Vinagre du sporting et deux joueurs venus du relégué Burnley : James Tarkowski et Dwight McNeil. Si ce dernier est très prometteur et a su sortir son épingle du jeu dans un Burnley très défensif, il n’a rien connu d’autre que la course au maintien et devra passer un cap dans son nouveau club.

Franck Lampard devra composer sans Richarlison (Getty Images)

De même Tarkowski a ses plus belles années derrière lui et semble de plus en plus sur le déclin. De quoi rafraichir la défense des Toffies bien pâles et en vieillissants ? Pas sûr, mais l’air marin de Liverpool lui redonnera peut-être ses jambes de 20 ans. 

Les Toffies devront tout de suite être d’attaque, avec un premier match à Goodison face à Chelsea puis un déplacement à Villa. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :