Nico Schlotterbeck : des débuts réussis avec le BVB ?

Titulaire en défense centrale à l’occasion de la réception du Bayer Leverkusen (1-0), Nico Schlotterbeck a fait ses grands débuts en Bundesliga avec le Borussia Dortmund. Avec succès ?

Nico Schlotterbeck et le BVB n’ont pas encaissé de but contre Lerverkusen (Maxppp)

Recruté pour 20 millions d’euros après sa très bonne saison avec le SC Freiburg, Nico Schlotterbeck était aligné aux côtés de Mats Hummels en défense centrale du BVB. Malgré l’absence de Niklas Süle, blessé en Coupe d’Allemagne, les joueurs d’Edin Terzic sont parvenus à garder leur cage inviolée malgré de très grosses occasions concédées.

Pour ses premiers pas sous son nouveau maillot, Schlotterbeck a donc été scruté et juger sa prestation n’a pas été facile tant elle fut inégale. Peut-on pour autant parler de débuts mitigés ? Pas vraiment, puisque l’international allemand a apporté avec lui des atouts précieux à sa nouvelle écurie.

Du combat et un bon QI football

Tout d’abord, un état d’esprit de combattant. Présent dans ses duels, l’ancien fribourgeois a fait preuve d’une très forte activité. Un état d’esprit irréprochable et une attitude de leader qui devrait faire beaucoup de bien à une équipe relativement jeune. Les 52 buts encaissés la saison passée par le Borussia étant aussi la raison de sa venue.

Le point très positif de la performance de Nico Schlotterbeck réside aussi dans sa capacité à bien anticiper les mouvements adverses. Dur sur l’homme, il n’hésite pas à couper les lignes de passes, ce qui a notamment permis de minimiser l’apport de Patrik Schick.

Dans son implication de tous les instants, il n’a pas hésité à haranguer le public en fin de rencontre, et semble déjà se mettre le mur jaune dans la poche. Alors que l’Allemagne peine pour la première fois de son histoire à trouver des défenseurs rugueux, le natif de Waiblingen semble renouer avec cette tradition importante du football germanique.

De gros progrès à réaliser

Mais au Borussia Dortmund, Nico Schlotterbeck devra aussi faire de gros progrès dans certains domaines. S’il veut prendre sa part au Mondial 2022, certains défauts devront être gommés. Son manque de concentration, en premier lieu, comme lorsqu’il manquait bêtement une passe facile, pour envoyer Patrik Schick au but (42′).

Battu par la vitesse de Jérémie Frimpong, il a aussi commis une grossière faute en taclant le Néerlandais au niveau du ventre, et a reçu un carton jaune logique (72′). Enfin, il aurait inscrit un but contre son camp si Azmoun n’avait pas été signalé en position de hors-jeu (84′).

De gros faits de jeu qui sèment un léger discrédit sur une performance qui aurait pu être bien plus propre. Mais à seulement 22 ans, la générosité de ce joueur vaillant génère nécessairement quelques approximations, qui plus est dans un nouveau collectif et dans un club plus prestigieux.

Pour transformer son potentiel en très haut niveau, Nico Schlotterbeck sait donc sur quels points s’améliorer… Sa base de travail étant déjà très bonne !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :