Les Tops/Flops de Manchester United – Brighton (1-2) : Un match à deux mi-temps distinctes

Le premier match de la saison ne c’est pas passé comme prévu pour les Red Devils. Erik ten Hag peut être déçu par son équipe tandis que Graham Potter peut féliciter ses joueurs d’avoir aidé Brighton à gagner à Old Trafford en Premier League pour la première fois de leur histoire.

Via Reuters

LES TOPS

La réussite de Trossard et Welbeck

Leandro Trossard et Danny Welbeck ont été sans aucun doute les deux meilleurs joueurs du match. Grâce à leur vitesse, course en profondeur et vision du jeu ils ont permis aux Seagulls de gagner leur premier match de la saison. Trossard en particulier était présent sur chaque action offensive : sur le flanc gauche, le flanc droit où même dans l’axe le Belge était LE joueur dangereux de Brighton.

Mais il n’était pas la seule arme de l’équipe. Danny Welbeck, l’ancien attaquant de Manchester United, était un élément clé des contres et est même le passeur décisif sur le premier but. Il finit le match avec des statistiques impressionnantes : 100% duels aériens gagnés, 19 passes réalisées, 8/12 tacles réussis. 4 dribbles réussis, 1 passe décisive, une grosse occasion créée.

L’inspiration de Graham Potter

L’autre gros succès de cette équipe de Brighton à été le génie tactique de Graham Potter. L’entraineur anglais à su gérer ses adversaires grâce un pressing haut et des transitions rapides en contre-attaque. La rapidité des attaquants de Brighton a été particulièrement efficace pour effectuer des contres attaques.

Les deux buts inscrit par Pascal Groß sont construits en quelque passe en profondeur dans le dos de la défense Mancunienne. Le pressing collectif des Seagulls après chaque perte de balle a aussi été un point important de la rencontre et a permis aux hommes de Potter de gagner le match sans prendre de buts dans le jeux.

La seconde période de Manchester United

Contrairement à la première mi-temps les Mancuniens ont su s’adapter au pressing et aux transitions de Brighton. Le reculement d’Eriksen dans un rôle moins avancé a très bien fonctionné et leur a permis d’être plus posé avec le ballon et d’anticiper les contres pressings de l’adversaire.

Sancho et Rashford étaient plus présent dans le jeu et Diego Dalot a rattrapé sa première période décevante grâce à de nombreux centres et une agressivité qui a permis au Red Devils de réduire le score. Mais l’entrée de Cristiano Ronaldo et Donny Van de Beek est ce qui a réellement changé le jeu.

Grâce à ses appels de balle le Portugais a créé de l’espace sur les flancs et derrière lui ce qui a permis aux meneurs de jeu comme Jadon Sancho et Bruno Fernandes de jouer face au jeu. Le Néerlandais a apporté de la vitesse, du flair mais surtout des enchainements de passe au milieu du terrain.

Même si le déficit n’a pas été rattrapé, la seconde période de Manchester United était nettement meilleure, un (petit) point positif aux yeux de Ten Hag et des supporteurs.

Via Sudinfo

LES FLOPS

Le match catastrophique de McFred

Un des plus gros problèmes à Manchester United ces dernières années a été le milieu de terrain. Et encore une fois le combo McFred (Scott McTominay / Fred) ne s’est pas montré à la hauteur. À plusieurs reprises au cours de la première mi-temps Fred a perdu le ballon dans des positions dangereuses à cause d’une mauvaise passe ou d’un contrôle raté.

McTominay de son côté est beaucoup trop agressif dans les duels, notamment à la 25e minute quand il se prend un carton jaune après avoir violemment écrasé la cheville de Moise Caicedo. Le duo n’est clairement pas au niveau d’être des titulaires indiscutables du club.

CEPENDANT, les quelques points positifs les concernant sont grâce au changement tactique apporté par Ten Hag. McTominay a été déployés sur terrain plus haut que d’habitude, lui permettant de faire des percés dans la surface de réparation et créer un surnombre en attaque.

Fred lui a été utilisé en tant que 6 solitaire, une vraie pile électrique au milieu du terrain pleine d’énergie à qui il manque seulement un peu plus de technique.

Le manque d’attaquant de Manchester United

Un autre gros problème au niveau de l’effectif des Red Devils est le manque d’attaquant. Que ce soit l’absence de Martial, le manque de confiance de Rashford, l’invisibilité de Sancho ou la « punition » de Ronaldo, il y a un sérieux souci au niveau de l’attaque.

Avec la blessure de Martial et les problèmes disciplinaires de Ronaldo, Ten Hag a choisi d’utiliser Christian Eriksen, d’habitude un milieu, en faux neuf. Un pari qui ne ce n’est pas montré payant du tout vu que Manchester United a réussi seulement un tir cadré en première période.

Les deux autres attaquants du onze, Sancho et Rashford, ont été inexistants et inefficaces pendant l’ensemble de la rencontre. C’est uniquement quand Cristiano Ronaldo est rentré en jeu à la 53e minute que l’équipe a commencé à avoir du succès de ce côté du terrain.

La seconde période de Brighton

Une victoire 2 buts à 1 à Old Trafford est certainement un excellent résultat pour Brighton, mais leur seconde période était particulièrement décevante comparée à la première. Ils étaient beaucoup moins dangereux que Manchester United du côté offensif du ballon, et du côté défensif ils ont été forcés d’encaisser pendant la majorité des 45 dernières minutes.

La sortie de Trossard a beaucoup impacté l’attaque des Seagulls qui ont eu beaucoup de mal a créer des occasions franches. Un autre joueur qui a eu un impact, négatif cette fois, est Robert Sanchez.

Le gardien s’est vu concéder un but facile à la 68e minute lorsqu’il repousse le ballon sur le pied de son propre joueur qui envoie le ballon dans le but (Mac Allister 68e). Quelque minute plus tard il commet une autre erreur et risque la défaite à son équipe en manquant un arrêt facile.

Le tacle dangereux de Scott McTominay sur Caicedo à la 25e minute (via joe.co.uk)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :