Tour de Burgos – Sivakov s’affirme avant la Vuelta !

Tour de Burgos – Alors que la Vuelta approche à grands pas, les favoris avaient rendez-vous sur le Tour de Burgos pour s’expliquer. Finalement, le plus fort est français, c’est Pavel Sivakov qui s’impose au classement général devant Almeida et Lopez. Il a su conserver son maillot de leader lors de l’étape reine qui se terminait au sommet des Lagunas de Neila.

Sivakov célèbre sa victoire sur le podium du Tour de Burgos. (Twitter INEOS-Grenadiers)

Sivakov solide sur l’étape reine !

Le Burgos est un point de passage important avant la Vuelta. La montée finale en guise de juge de paix a permis d’observer les états de formes des favoris. Impossible de tricher aux Lagunas de Neila avec ses 12 kilomètres à 6 %. Pavel Sivakov s’est affirmé en leader sur cette étape. Il a fait roulé son équipe et a parfaitement résisté aux attaques. Très bien entouré par Laurens de Plus, Tao Geoghengan Hart et Carlos Rodriguez.

D’ailleurs, le champion d’Espagne a réalisé une dernière montée exemplaire en terminant quatrième au sommet après avoir effectué son travail d’équipier pour le français. Les deux coureurs avaient déjà montré à tout le monde qu’ils étaient en forme puisqu’il s’étaient illustrés sur la Clasica San Sebastian le week-end dernier. Rodriguez sera aussi a surveiller sur la Vuelta. L’équipe INEOS-Grenadiers avance ses pions petit à petit et cela commence à faire peur surtout si l’on ajoute Richard Carapaz.

Rodriguez a abattu un boulot monstrueux pour permettre à Sivakov de l’emporter (Twitter CyclingIsma)

Almeida triomphe devant Lopez !

Le portugais n’abandonne jamais. Lâché avant même que les choses sérieuses ne commencent, il a remonté plus de vingt coureurs pour revenir sur la tête de course. Joao Almeida a accéléré dans le dernier kilomètre, ce qui a eu pour effet de décramponner le leader de la course Sivakov. Le français s’est fait quelques frayeurs mais il a parfaitement géré pour ne céder que sept secondes sur la ligne.

Entre Almeida et Miguel Angel Lopez, c’est le portugais le plus fort au sprint. Il a devancé le colombien après avoir imposé un tempo très élevé dans le dernier kilomètre. Lopez était à l’aise dans la montée. Après avoir été dans la tourmente à la suite de son implication en tant que témoin dans une affaire de dopage, il signe son retour à la compétition de belle manière même si la victoire n’est pas au bout. Il aura l’occasion de se montrer à nouveau sur la Vuelta.

Au classement général final, Almeida termine finalement deuxième devant Lopez. Van Wilder finit cinquième, un bon résultat pour celui qui devra épauler Remco Evenepoel dans deux semaines. Il sera aligné cette semaine sur le Tour de l’Ain.

Derrière, on peut noter la présence de Jai Hindley, le vainqueur du Giro est un peu en retrait mais il aura à cœur de bien figurer sur la Vuelta pour montrer à tout le monde qu’il est désormais un leader d’envergure sur les grands tours.

Enfin, Santiago Buitrago a craqué dans les Lagunas de Neila en concédant plus de 50 secondes. Il termine finalement huitième au général. Juste devant Kenny Elissonde, le français finit dixième : un résultat qui vient conclure une bonne semaine de travail en vue de la Vuelta.

Almeida signe une belle victoire devant Lopez. (Twitter UAE Team Emirates)

Sivakov, un leader crédible sur la Vuelta ?

C’est une des interrogations qui ressort de cette semaine de course. Le Français peut-il assumer un rôle de leader sur un grand tour ? Son équipe est impressionnante et il a pris le leadership cette semaine mais cela ne suffira sans doute pas pour déloger Richard Carpaz de la place de numéro un pour le moment.

Pourtant, si le français ne perd pas de temps dans les premières étapes, les rapports de forces pourraient changer. Puisque l’on sait que l’équatorien va changer d’équipe en fin d’année, cela peut avoir un impact sur les consignes des directeurs sportifs de l’équipe INEOS. Surtout que l’on rappelle que Carapaz s’est manqué sur le Giro cette année en s’inclinant derrière Hindley.

Dans cette équipe, la hiérarchie sera très intéressante à suivre. Comme dit plus haut, le champion d’Espagne Carlos Rodriguez est en grande forme à deux semaines de son premier grand tour. Avec lui, Laurens de Plus et Ethan Hayter assureront le rôle des équipiers.

A moins que Hayter n’ait lui aussi des ambitions sur cette Vuelta. Le jeune britannique a remporté le Tour de Pologne et comme l’appétit vient en mangeant, pourquoi ne pas rêver d’un destin à la Pogacar pour son premier grand tour. On rappelle que le slovène avait crevé l’écran en 2019 en remportant trois étapes et en terminant troisième du général pour son baptême sur un grand tour.

Pour le moment le collectif INEOS vit bien mais qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra déterminer un leader unique sur la Vuelta ? (Twitter Pavel Sivakov)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :