Freiburg-Dortmund (1-3) : les tops/flops de la victoire du BVB !

Vainqueur dans le dernier quart d’heure du SC Freiburg (1-3) dans un magnifique match de Bundesliga, le Borussia Dortmund a sauvé sa soirée de justesse. Voici les tops et les flops de la rencontre !

Youssoufa Moukoko a donné l’avantage au BVB ! (Imago Images)

LES TOPS


Le coaching gagnant d’Edin Terzic !

Pris au piège durant 75 minutes, Dortmund s’en est sorti grâce à trois réalisations de joueurs sortis du banc ! Le buteur et passeur Jamie Binoe-Gittens (77′), le renard Youssoufa Moukoko (84′) et l’intenable Marius Wolf (88′) ont donné la victoire au BVB grâce à un allant offensif qui avait cruellement manqué jusqu’à leur entrée.

Cette victoire souligne aussi le caractère du Borussia Dortmund, qui aurait peut-être perdu cette rencontre la saison passée. La pièce est tombée du bon côté pour le BVB, malgré les absences des trois recrues majeures de l’été : Niklas Süle, Sébastien Haller et Karime Adeyemi. Encourageant ! Le remplacement de Thomas Meunier par Marius Wolf est un gros coup de Terzic.

Gregoritsch et Eggestein en imposent

Pour sa première devant son nouveau public, Michael Gregoritsch a réalisé une très belle prestation. Très bon point de fixation, déterminé dans le pressing, l’Autrichien a montré son meilleur visage. Son but de la tête (35′) démontre l’excellente qualité de son jeu dans les airs qui a posé de nombreux problèmes à la charnière des jaunes.

Maximilian Eggestein a lui aussi réussi un match plein au milieu ! En véritable box-to-box il a optimisé ses qualités pour priver le Borussia Dortmund d’espaces. En défense centrale, le travail de couverture de Philipp Lienhart fut très intéressant, tout comme celui du couloir gauche Günter-Griffo, valeur sûre du SCF.

Le plan presque parfait de Streich

Il n’a pas manqué grand chose aux hommes de la Forêt Noire pour enchaîner un deuxième succès, après le triomphe à Augsburg la semaine dernière (0-4). Le plan de Christian Streich était proche d’aboutir, puisque le BVB a été considérablement dérangé à la construction et sérieusement contrarié défensivement.

En mettant beaucoup d’intensité dans son jeu, Freiburg a réussi a dominé la rencontre sur plusieurs phases de jeu. L’utilisation des espaces, notamment sur les ailes est un très bon point de la rencontre du SCF, qui devra analyser cette rencontre en vue de ses futures échéances, notamment sur la scène européenne.

LES FLOPS


Mark Flekken coûte le match

L’énorme erreur de Mark Flekken, à un quart d’heure de la fin, sur une frappe anodine de Jamie Binoe-Gittens a remis le Borussia dans le match, malgré une seconde période très compliquée. Une « Patzer » comme on dit en Allemagne qui a ensuite métamorphosé les joueurs de la Ruhr pour arracher la victoire.

Sans cette erreur, le SCF aurait probablement pu espérer conserver les trois points, devant un public en feu à l’Europa-Park Stadion. Flekken reste malgré tout une pièce importante de l’effectif, comme l’a démontré sa saison dernière.

Anthony Modeste invisible

Pour sa première avec le BVB, Anthony Modeste est passé à côté de son match. Une grosse occasion manquée en première période face à Flekken, et une entente avec ses nouveau partenaire qui n’est pas encore au point. L’ancien du 1.FC Köln a souffert et devra pourtant très vite devenir opérationnel pour aider son nouveau club.

Dortmund a du travail !

Sans parler de victoire heureuse du BVB, il est évident qu’Edin Terzic a du pain sur la planche pour amener son équipe à concurrence le Bayern Munich sur toute la saison. Avec une prestation comme celle aperçue à Freiburg, il y a peu de chance que Dortmund puisse ravir la première place à son rival bavarois.

Le banc ne pourra pas sauver toutes les situations et des adversaires encore plus rudes que le SCF seront au programme cette saison. Les trois points obtenus en Forêt Noire aideront tout de même à travailler dans la sérénité avant la réception du Werder le week-end prochain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :