les Tops et Flops de la Première victoire du Milan (4-2)

Le champion d’Italie ouvrait aujourd’hui son championnat par une rencontre contre l’Udinese. Pour ce premier match en Serie A sur la pelouse de San Siro, les Rossoneri ont récupéré les trois points en s’imposant malgré quelques moments de flottements. Du côté de l’Udinese le maintien sera l’enjeu de la saison.

Rafael Leao bien défendu @infosport

LES TOPS


Le bon premier match de Brahim Diaz

Le milieu de terrain offensif s’est distingué par son bon match lors de la première journée. Le jeune espagnol a été très bon par ses déplacements et ses passes qui ont été à l’origine ou à la conclusion de chaque occasion du Milan. Son bon match est donc naturellement récompensé d’un but et d’une passe décisive.

Sa saison dernière était en demi-tente et Pioli l’avait parfois sorti du onze de départ. C’est pour cette raison que le Milan s’est attaché les services de Charles de Ketelaere pour environ 30 millions d’euros. Cette saison est donc capitale pour Brahim Diaz s’l veut conserver sa place dans le onze de départ.

Le réalisme de l’Udinese

Dans ce match l’Udinese s’est démarqué par son réalisme lorsque l’action pouvait arriver à son terme. L’Udinese n’a tiré que huit fois au but, en n’a cadré que trois et a marqué deux buts. Elle a donc fait preuve d’un très grand réalisme pour au moins arriver à la mi-temps avec un score de parité.

Cependant ce réalisme est atténué par le fait que les deux buts ont été marqué à la deuxième minute et dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Pendant ces deux phases de jeu le Milan ne jouait pas a fond et c’est en partie ce qui a permis a l’Udinese de marquer deux buts.

La solidité de Milan

Même si le Milan a encaissé deux buts évitables, les Rossoneri se sont distingués par une solidité dans le jeu et en défense. L’Udinese n’a touché que dix ballons dans la surface du Milan parce que le développement du jeu des joueurs de la ville d’Udine a souvent été stoppé par un tacle ou un duel gagné de la part d’un milanais.

Le Milan pourra compter cette saison sur sa solidité si l’équipe est attentive du coup d’envoi au coup de sifflet final. Néanmoins on peut remarquer que l’adversaire du soir n’était pas des plus dangeureux. Il sera intéressant de voir le Milan contre les grosses équipes de la Serie A.

LES FLOPS


Ante Rebic a signé deux buts et Theo Hernandez a marqué un pénalty @sofoot

L’équipe de l’Udinese

Ce soir l’Udinese n’était clairement pas au niveau de Milan et en n’était même très loin. A part les deux buts, il n’y a rien n’a signaler dans le jeu des Friulani. Même si le Milan a été solide, beaucoup de passes, de contrôles ou encore de long ballons ont été ratés.

Dès le début de match on a vu que le projet de jeu de l’Udinese était d’attendre le Milan. Avec un tel système, on aurait pu espérer que l’Udinese arrive à réaliser deux-trois contres qui puissent mettre en danger le Milan. Ce qui n’a pas été le cas. Le déchet technique a été au centre des actions des joueurs de l’Udinese.

Les deux buts bêtes encaissés par le Milan

Pour le Milan la victoire est au bout et c’est le principal. Dans un match à leur portée les milanais ont réussi à se faire peur du fait des deux buts encaissés. Ses deux buts encaissés aurait pu être clairement évités si les joueurs ne s’étaient pas un peu endormi.

Le premier but, à la deuxième minute est un corner où la défense en zone du Milan a permi au défenseur de l’Udinese, Rodrigo Becao, de marquer. En effet, Becao a été lâché au marquage par Rafael Leao et a donc pu ajuster sa tête.

Le deuxième but, en fin de première mi-temps, marqué par Adam Masina est venue d’un centre. Sur cette action, l’équipe du Milan était coupé en deux et les joueurs semblait attendre la fin de la première mi-temps. Il n’y avait donc plus d’agressivité sur le ballon et l’Udinese a pu égaliser avant la mi-temps.

Brahim Diaz a signé une belle prestation pour son premier match en Serie A cette saison @l’équipe

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :