Championnats d’Europe – Jakobsen trop fort pour Démare !

Championnats d’Europe – Ce dimanche, à Munich, c’est le grand favori Fabio Jakobsen qui s’est imposé devant Arnaud Démare et Tim Merlier après une course assez faible en rebondissements.

Jakobsen premier lève les bras au centre et Van Poppel quatrième fait de même à gauche. Une course parfaite pour les Pays-Bas !(GettyImages)

Une course pour les sprinters !

Seulement deux hommes ont réussi à sortir du peloton pour composer l’échappée matinale. Le suisse Silvan Dilier et l’autrichien Lukas Pöstlberger ont mené la course pendant plus de 160 kilomètres. Derrière, les sprinters ont fait rouler leurs équipiers toute la journée pour être sûr de ne pas se faire surprendre.

Il faut dire que le parcours tout plat ne laissait que très peu de chances aux plus opportunistes. Dans les derniers kilomètres, la tension s’est accentuée et c’est Pascal Ackermann, le sprinter allemand qui est tombé. Le local nourrissait de grandes ambitions à domicile mais une chute à 45 kilomètres de l’arrivée a réduit ses espoirs à néant.

Dilier et Pöstlberger ont tenté leur chance mais il n’y avait rien à faire face au peloton. (Capture d’écran GCN)

Démare trop juste face à la puissance de Jakobsen !

Dans les dix derniers kilomètres, c’est la France qui mène la danse. Bien organisés autour d’Arnaud Démare, les français se sont faits enfermer à l’approche de la flamme rouge. Ce sont les italiens qui ont pris l’initiative avant de se faire déborder à leur tour par les belges. Tim Merlier a lancé le sprint et Fabio Jakobsen a surgit pour lui souffler la victoire. Entre temps, on peut noter que le Suisse Stefan Bisseger a tenté d’anticiper le sprint mais c’était mission impossible aujourd’hui.

Arnaud Démare a lancé son sprint tardivement à cause d’un placement moyen. Il s’incline finalement juste derrière Jakobsen. C’est la deuxième fois de sa carrière qu’il est vice-champion d’Europe après 2020. Cela reste malgré tout une bonne course pour l’équipe de France avec cette belle médaille d’argent.

Il ne manque pas grand chose pour Arnaud Démare. Dommage ! (Capture d’écran GCN)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :