Un match nul au goût de victoire pour l’A.S Monaco

Parmi les nombreuses affiches du week-end, cette confrontation entre Rennais et Monégasques était l’une des plus alléchante. Autant dire que le spectacle fut au rendez-vous dans ce match complètement fou dans lequel les deux équipes n’avaient qu’un seul but : gagner. Retour en analyse sur ce match.

Un Monaco royal

Le principal fait de jeu de ce match est arrivé très tôt dans la rencontre. À la 14eme minute de jeu pour être exact lorsque l’arbitre du jour, Jérémie Pignard, décide d’exclure Youssouf Fofana pour une faute, certes existante, mais qui aurait pu largement se limiter à un carton jaune. Une semelle qui oblige Philippe Clément à revoir ses plans de jeu, et faire sortir Wissam Ben Yedder pour placer son équipe en 4-4-1 afin de jouer le contre au maximum.

Monaco aurait alors été excusé de se contenter de jouer de façon reculée, mais ce n’était pas au goût des joueurs de la principauté qui ont même eu l’occasion d’ouvrir la marque sur pénalty, provoqué, mais aussi arrêté par Steve Mandanda. Un pénalty procuré après un contre fulgurant, comme il y en a eu des tonnes pour Monaco sur l’après-midi.

Avec 12 tirs, et même une occasion en or d’arracher la victoire en fin de match, Monaco s’est montré grand, courageux et orgueilleux suite à son élimination en tour préliminaire de la Champion’s League. Une force de caractère qui sera forcément un carburant essentiel pour cette saison.

Premier but pour le Suisse Embolo sous ses nouvelles couleurs. (Crédit image : sports.fr)

Des regrets et des points perdus

Pourtant en supériorité numérique pendant 75 minutes, les Rennais n’ont finalement su convertir qu’une seule occasion en but sur 24 tirs. Un manque de réalisme cruel qui ne fait pas les affaires des Bretons. Pourtant, les intentions étaient là. De bonnes combinaisons entre les attaquants, les mêmes qui ont fait la réussite de Rennes la saison passée. L’entrée de la recrue Kalimuendo allait dans ce sens là également.

Mais trop de déchets dans le dernier geste pour espérer rapporter les trois points après la défaite de la semaine passée. Beaucoup de regrets pour Bruno Genesio qui devra rapidement trouver un moyen de remettre ses attaquants en confiance afin de lancer la saison de son équipe qui a déjà perdu 5 points en deux matchs.

Des Monégasques combattifs se récompensent d’un point. (Crédit photo : asmonaco.com)

Le fait de jeu : Une décision incompréhensible de l’arbitre

Comme écrit ci-dessus, l’arbitre du jour a décidé de renvoyer Youssouf Fofana aux vestiaires après seulement 14 minutes, et cela après la première faute seulement du Français. Une semelle appuyée sur la cheville certes, mais sans pour autant pouvant être considérée comme de l’anti-jeu. Une décision lourde de conséquence pour Monaco qui aurait pu espérer mieux qu’un simple match nul au début de la rencontre, mais qui a dû s’adapter à l’humeur de monsieur Pignard.

Une décision polémique qui subvient assez tôt dans la saison, et qui vient gâcher un spectacle qui s’annonçait mémorable.

Youssouf Fofana a préféré rire de la situation que de protester (Crédit image : bienpublic.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :