US Open 2022 : Qui sont les favoris du tableau messieurs ?

Un an après la victoire de Daniil Medvedev, l’US Open 2022 s’apprête à démarrer sans Novak Djokovic ni Alexander Zverev. Si le Russe (sous bannière neutre) est favori à sa propre succession, quels joueurs pourraient se mettre en travers de sa route ?

US Open 2021 : Daniil Medvedev vainqueur
Daniil Medvedev, vainqueur de l’US Open après sa finale face à Novak Djokovic, son premier Grand Chelem. ©Getty Images

Deux absences remarquées

Une nouvelle fois, c’est un tournoi particulier qui attend les joueurs à New York. Pour cet ultime Grand Chelem de la saison, deux joueurs seront absents au bataillon. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit-là de l’ex-numéro 1 mondial Novak Djokovic et de l’actuel numéro 2 du classement ATP, Alexander Zverev, tous deux absents pour des raisons bien différentes.

D’un côté, Novak Djokovic paie de nouveau le prix de sa non-vaccination et de ses convictions. À quelques jours du lancement officiel de l’US Open, le Serbe a mis fin aux doutes quant à sa participation au tournoi. Depuis plusieurs mois, les restrictions sanitaires en vigueur pour freiner le Coronavirus l’ont privé de divers tournois. Si les espoirs de le voir s’amenuisaient de jour en jour, il a pris lui-même la décision de déclarer forfait. Finaliste l’an passé et triple vainqueur à Flushing Meadows, Novak Djokovic ne sera donc pas en mesure d’ajouter un 22ème Grand Chelem à son palmarès.

Cette absence n’a d’ailleurs pas manqué de faire réagir le monde du tennis, certains joueurs défendant farouchement le récent vainqueur de Wimbledon à l’image de John McEnroe ou encore de Reilly Opelka qui considère que « Roland-Garros est le seul vrai Grand Chelem maintenant » (le seul tournoi à avoir accepté tout le monde).

Quant à Alexander Zverev, il est encore en rémission. Au cours d’un match tout bonnement épique sur le court central de Roland-Garros, l’Allemand avait chuté dans le deuxième set après trois heures de lutte à haute intensité. Sérieusement blessé à la cheville gauche lors de sa demi-finale parisienne face à Rafael Nadal, il a par la suite subi une intervention chirurgicale et se remet à son rythme. Via ses réseaux sociaux, le joueur a expliqué qu’il préférait éviter tout risque inutile et continuer son excellent rétablissement.

Les prétendants à la victoire finale


Daniil Medvedev

Sans ses deux grands rivaux dans les pattes, Daniil Medvedev a de fortes chances de l’emporter et sera favori à sa propre succession. Enfin de retour après une période d’absence, le Russe sera bel et bien présent au tableau. Blessé au dos en début de saison, il avait fait son grand retour à Roland-Garros où il avait été balayé en huitièmes par le Croate Marin Cilic.

Peu après, il était revenu sur le devant de la scène avec une belle saison sur herbe mais avait été privé du Grand Chelem londonien pour des raisons politiques. En effet, le tournoi de Wimbledon avait tout simplement banni les athlètes russes et biélorusses en réponse à l’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine, décision controversée puisque les joueurs et joueuses participaient alors aux tournois sous bannière neutre. Bannière qu’ils réutiliseront à New-York.

©US Open

Rafael Nadal

Il sera sans nul le doute le plus grand rival de Daniil Medvedev sur les courts New-Yorkais. Avec 22 tournois du Grand Chelems à son actif et un quatorzième Roland-Garros cette saison, le Majorquin semble bien décidé à en découdre. Pour autant, son état de santé inquiète le monde du tennis. Souffrant d’une lésion au pied gauche depuis toujours, il est apparu affaibli physiquement à Paris. Nadal avait alors créé la polémique à Roland-Garros en expliquant qu’il utilisait un anesthésiant afin de réduire sa douleur.

Par ailleurs, Rafael Nadal n’a participé qu’à un seul tournoi depuis Wimbledon et a rapidement été évincé par Borna Coric, vainqueur du tournoi, à Cincinnati. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. L’Espagnol le dit lui-même, il joue mieux après une blessure. Vous voilà prévenus.

©Roland-Garros

Stefanos Tsitsipas

Sans grande surprise, le Grec fera partie des plus dangereux à Flushing Meadows. Finaliste à Cincinnati, il est venu à bout de Daniil Medvedev en demi-finales avant de tomber sous les coups de Borna Coric, vainqueur inattendu du tournoi américain. À Wimbledon, il avait été privé des huitièmes de finale par l’indomptable Nick Kyrgios au terme d’un match inoubliable entre coups de gueule et points exceptionnels.

Visiblement à son aise sur dur, Tsitsipas pourrait bien faire vaciller Daniil Medvedev à New York. Mais s’il brille en Masters, ses performances en Grand Chelem restent timides cette saison. Plein de promesses en Australie, il avait chuté en huitièmes à Roland-Garros et au troisième tour en Angleterre.

©Getty Images

Une « Next-Gen » en grande forme


Carlos Alcaraz

Arrivé en véritable tornade cette saison, Carlos Alcaraz s’est vite imposé comme le digne successeur de Rafael Nadal. Trop vite peut-être ? Vainqueur de deux Masters en début de saison, il a prouvé son talent hors normes sur terre battue et atteint la cinquième place au classement ATP, devenant le plus jeune joueur à réaliser cet exploit après Nadal lui-même. En revanche, il n’a guère brillé lors des deux derniers tournois de préparation à l’US Open. Vaincu par Tommy Paul au 3ème tour de la Coupe Rogers, il a titubé face à un redoutable Cameron Norrie en quarts du Masters de Cincinnati.

Carlos Alcaraz, vainqueur du tournoi de Madrid après sa victoire en finale face à Alexander Zverev. ©ATP Tour

Jannik Sinner

Bête noire d’Alcaraz ces derniers temps, Jannik Sinner aura également des choses à prouver à New York. Lors du dernier Grand Chelem, il avait surpris en prenant l’ascendant sur Novak Djokovic en quarts de finale, au point de mener le tenant du titre deux sets à rien. Bien qu’il se soit finalement incliné en cinq manches, il a démontré une belle capacité de résistance. Par ailleurs, il est sorti victorieux de ses deux précédentes rencontres avec Carlos Alcaraz et ses coups droits représentent un réel danger sur le circuit.

Félix Auger-Aliassime

Éliminé dès le premier tour de Wimbledon en juin dernier, FAA n’est pas à prendre à la légère pour autant. Il a d’ailleurs posé quelques problèmes aux favoris de l’US Open tout au long de la saison. Passé à un point de la victoire en Australie face à Daniil Medvedev, le Canadien a bien fatigué Rafael Nadal sur son terrain de jeu fétiche, Roland-Garros.

Félix Auger-Aliassime lors de l’Open d’Australie 2022. ©Tennis Canada

Parmi les potentiels trouble-fête, on retrouve également un certain Nick Kryrgios, ou encore l’Italien Matteo Berrettini, privé de Wimbledon par le Coronavirus. N’oublions pas non plus Cameron Norrie, auteur d’une excellente saison jusqu’ici. D’autant plus que pour cet US Open 2022, un ancien vainqueur bénéficiera d’une wild card : Dominic Thiem, l’un des rares autre que Djokovic, Nadal ou Federer à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem au cours de ces vingt dernières années.

Le tirage


Retrouvez le tirage complet du tableau messieurs de l’US Open 2022 juste en-dessous !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :