Tout ce qu’il faut savoir sur le Grand Prix des Pays-Bas

Le Grand Prix de Belgique passé, il est temps de laisser place au quinzième arrêt du championnat de la saison 2022 qui aura lieu dimanche au circuit de Zandvoort, aux Pays Bas.

Via Chris Schotanus

Spécificités du circuit :

Pour ce deuxième week-end de Grand Prix consécutif depuis la pause de mi-saison, les pilotes se retrouveront à Zandvoort, sur les terres de Max Verstappen. Ce sera la deuxième fois en deux ans mais aussi la deuxième fois depuis 1985 que la Formule 1 se tient aux Pays Bas.

Le tracé est d’un style plutôt étroit mais conserve tout de même un bon rythme. Longue de 4,259 km, la piste propose 14 virages. Ces même virages qui seront pris à haute vitesse mettront la voiture à l’épreuve sur plusieurs fronts notamment aux virages 13 et 14 qui se trouveront sur une pente à 18°. Les qualifications se montreront particulièrement importantes au vu du petit nombre de dépassements possibles sur le circuit, un bon placement au départ de la course est un avantage évident à ne surtout pas ignorer.

En matière de météo, il est supposé faire orageux samedi et dimanche, un facteur que les écuries incorporeront dans leur stratégie de course et qui pourrait bien rendre le Grand Prix encore plus excitant que prévu.

Réussites et déceptions :

Verstappen à domicile :

Max Verstappen fera son grand retour au circuit Zandvoort, un circuit que l’on peut qualifier comme étant à domicile pour le Néerlandais. Les fans du champion du monde, qui ont pour habitude d’être à fond derrière leur héros local, vont être particulièrement en feu cette année au vu de la domination de Verstappen sur le reste de la grille. Avec presque 100 points d’écart avec son rival le plus proche (Sergio Pérez, qui est aussi son coéquipier) il a une avance considérable au classement des pilotes tout comme au classement des constructeurs.

Une domination qu’il a d’ailleurs renforcée lors du précédant GP à Spa. Il était le favori de la course même en partant du fond du grid suite a des qualifications perturbées et il n’a pas déçu. Si on ajoute à ceci le fait qu’il a également remporté le Grand Prix des Pays-Bas la saison dernière on se rend vite compte que toutes les chances sont de son côté.

La bataille de bas de tableau :

Pierre Gasly et Sebastian Vettel ont réussi a marquer des points durant le Grand Prix de Belgique, un exploit qui a malheureusement été trop rare pour Alpha Tauri et Aston Martin cette saison. Les deux écuries se retrouvent en bas de classement en 9e et 8e places juste devant Williams avec seulement 5 points d’écart. Le Grand Prix de Belgique pourrait donc se montrait crucial dans la course pour rattraper Haas en 7e position.

Du côté de Williams la situation est critique, Alexander Albon est seul à avoir marqué des points sur la saison (seulement 4) tandis que Nicholas Latifi s’est vu enchaîner les échecs. Réussir l’impossible sauverait peut-être la saison de l’écurie anglaise, mais sauverait surtout la carrière de Latifi chez Williams et peut être même en F1. En effet, le Canadien a révélé lors d’une interview avec RacingNews365 « J’avoue que depuis le Grand Prix d’Arabie Saoudite je n’ai pas eu un bon ressenti avec la voiture. Je dois absolument améliorer mes performances. Je serais en train de mentir si je vous dis que ma place au sein de l’équipe est en sécurité. Je comprends bien que la situation doit s’améliorer. »

Une course vitale pour Ferrari :

En tête pour être des probables vainqueurs du championnat en début de saison, Ferrari n’a pas réellement continué sur sa bonne lancée. La Scuderia a raté son week-end au Grand Prix de Belgique avec Carlos Sainz arrivant en 3e place et Charles Leclerc en 6e place. L’écart entre le Monégasque et les deux conducteurs de Red Bulls devient de plus en plus large, une déception évidente pour le jeune phénomène qui espérait enfin rivaliser avec l’élite.

À titre personnel un podium ferait énormément de bien à Charles Leclerc, une remise en confiance pourrait aider le jeune pilote à se battre jusqu’au bout. Mais si on parle de son écurie, Ferrari devrait essayer de viser le double podium aux Pays-Bas et creuser l’écart avec Mercedes devient maintenant une priorité. De plus marquer gros dans le jardin de Max Verstappen pourrait aussi jouer en leur faveur.

Via Dan Istitene – Formula 1/ Getty Images

Où et quand regarder :

Essai Libre 1 :

  • Date: Vendredi 2 Septembre – 12h30
  • Diffusion: Canal + ou F1 TV Pro

Essai Libre 2 :

  • Date: Vendredi 2 Septembre – 16h00
  • Diffusion: Canal + ou F1 TV Pro

Essai libre 3 :

  • Date: Samedi 3 Septembre – 12h00
  • Diffusion: Canal + ou F1 TV Pro

Qualifications :

  • Date: samedi 3 Septembre – 15h00
  • Diffusion: Canal + ou F1 TV Pro

Course :

  • Date: Dimanche 4 Septembre – 15h00
  • Diffusion: Canal + ou F1 TV Pro

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :