Dortmund – Hoffenheim (1-0) : les tops/flops d’une nouvelle « Arbeitsieg » du BVB

Troisième victoire en cinq matchs sur la plus petite des marges pour Dortmund (1-0), qui se rassure encore pour provisoirement prendre la tête du championnat. Voici les tops et les flops de la rencontre.

Marco Reus a offert la victoire au Borussia (Getty Images)

LES TOPS


Marco Reus porte le Borussia

Le capitaine du Borussia Dortmund est incontestablement l’homme du match de la rencontre. Seul buteur du match, pour offrir trois points précieux à son équipe, Marco Reus a impressionné par son activité durant l’ensemble de la partie.

Très concerné à la récupération, il a bien aidé ses partenaires en phases défensives et a pu créer des situations de contre-attaque. Ralenti par la lenteur d’Anthony Modeste, Reus a porté sur ses épaules l’attaque du BVB, bien épaulé par Julian Brandt.

Le BVB solide défensivement

0,54 : comme la star d’expected goals de Hoffenheim ce soir. Cela signifie que le BVB a concédé très peu d’occasions à son adversaire, contrairement à ses trois premières sorties de la saison. Hoffenheim n’a cadré que deux frappes, un bon motif de satisfaction pour le BVB, obligé de réduire la voilure avec les absences de Karim Adeyemi et de Sébastien Haller.

Une solidité pour laquelle la charnière Mats Hummels-Nico Schlotterbeck n’est pas innocente. Concentrés et rudes, ils ont éteint Andrej Kramaric et les velléités offensives du TSG. Un point très rassurant pour les supporters des « Schwarzgelben », qui ont sans doute apprécié les progrès dans la gestion d’un avantage de leurs favoris.

Salih Özcan

Passeur décisif la semaine dernière, pour sa première apparition en Bundesliga avec le BVB, Salih Özcan a de nouveau livré une performance de qualité ce soir. Plaque tournante du Borussia devant la défense, l’ancien joueur du FC Köln a participé au bon équilibre du système d’Edin Terzic.

Sobre, il a assuré les tâches de l’ombre dans une période ou Dortmund doit surtout faire le dos rond, en attendant de retrouver sa puissance offensive. Nul doute qu’il sera reconduit lors des prochaines rencontres au bénéfice de sa bonne adaptation à son nouveau club.

LES FLOPS


Andrej Kramaric réduit au silence

Face à la défense du BVB, l’international croate n’aura jamais pesé sur la rencontre, laissant même Georginio Rutter prendre plus de place que lui sur le front de l’attaque. Nerveux, Kramaric a tenté en vain de déséquilibrer la défense adverse par courtes séquences. Décevant, alors que Dortmund reste convalescent derrière.

Hoffenheim manque de spontanéité

Le faible nombre de tirs du TSG s’explique aussi par un faux rythme des joueurs d’Andre Breitenreiter en phase de possession. Malgré quelques situations favorables, face à une équipe encore friable, trop de mauvais choix ont émaillé les envies de but des visiteurs.

Peu de frappe, beaucoup de centre manqués ou de surnombres gâchés ont tiré une balle dans le pied de Hoffenheim, qui avait pourtant les capacités de mieux faire, comme en témoignait un début de saison convaincant (trois victoires et une défaite).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :