US Open : Richard Gasquet et Rafael Nadal à l’heure des retrouvailles

Ce samedi, les deux compères Richard Gasquet et Rafael Nadal se retrouveront pour la 18ème fois de leur carrière. L’occasion pour le Club 115 de revenir sur leur parcours et d’exposer les forces et faiblesses de chacun.

Richard Gasquet, prochain adversaire de Rafael Nadal
Richard Gasquet retrouvera Rafael Nadal ce samedi pour le 3ème tour de l’US Open. ©Getty Images

Une histoire commune

Arrivés sur le circuit professionnel pratiquement en même temps, Richard Gasquet et Rafael Nadal présentaient tous deux un potentiel hors du commun et avaient de grandes chances de réussite. Les deux joueurs se sont rencontrés pour la première fois lors du tournoi des Petits As, qui décèle chaque année de nouveaux talents. À cette époque, Gasquet s’était imposé mais avait également été impressionné par la ténacité de son jeune rival, âgé de treize ans seulement.

Dès lors, chacun a évolué de son côté, l’un devenant un Mousquetaire emblématique, l’autre devenant l’indétrônable Matador. Sur le circuit professionnel, Rafael Nadal et Richard Gasquet se sont rencontrés à dix-sept reprises. Et à chaque fois, le Majorquin a eu le dessus, devenant la bête noire du Biterrois. Seul Novak Djokovic a connu une plus longue série de victoires, contre un autre Mousquetaire : Gaël Monfils (18 rencontres, 18 victoires serbes).

Rafael Nadal et Richard Gasquet se sont rencontrés pour la première fois lors du tournoi des Petits As, ils étaient alors tous deux âgés de treize ans. ©J.-M. Pochat/L’Equipe

Une saison aussi brillante que difficile pour Rafael Nadal

Aucun doute possible, Le Matador aura bel et bien l’avantage sur le court, lui qui a déjà remporté par quatre fois l’US Open et maîtrise parfaitement son sujet. Il est donc logiquement l’un des favoris pour la victoire finale et en l’absence de Novak Djokovic, l’Espagnol est en mesure d’aller chercher un cinquième sacre à Flushing Meadows.

Bien que diminué physiquement, Nadal a ajouté deux Grands Chelems à son palmarès en 2022. En janvier, il profitait de l’absence du nonuple vainqueur de l’Open d’Australie pour aller défier Daniil Medvedev en finale et l’emporter au terme d’un duel épique. Quatre mois plus tard, il retrouvait sa terre battue adorée à Paris. S’il l’a échappée belle en demi-finale face à un Alexander Zverev trop inconstant et malheureusement blessé, il a surpassé Casper Ruud en finale pour décrocher un quatorzième Roland-Garros. De quoi faire taire les mauvaises langues.

Côté jeu, Nadal est un défenseur hors pair. Ne laissant filer aucun balle, il a la capacité de reprendre l’avantage à n’importe quel moment du jeu grâce à un coup droit des plus redoutables et des balles liftées. Seul un serveur parfait peu le dérouter. De plus, chacun de ses coups est très précis et mesuré au millimètre, une faute de sa part est donc extrêmement rare. Et en tant que gaucher, il a davantage tendance à insister sur le revers de ses adversaires, généralement moins puissant.

Néanmoins, Rafael Nadal a beau être difficile à déborder, il n’est pas invincible. En particulier cette année. De plus en plus gêné par ses douleurs au pied gauche, le Majorquin est apparu affaibli à plusieurs reprises au point de devoir déclarer forfait à Wimbledon en plein milieu de son duel face à Nick Kyrgios en raison de vives douleurs aux abdominaux. Quant à son parcours lors de cet US Open, il s’est défait de Rinky Hijikata et de Fabio Fognini, tous deux éliminés en quatre sets.

Rafael Nadal, blessé au nez de manière assez improbable lors de cet US Open. En voulant rattraper un balle basse un peu trop éloignée lors son duel face à Fabio Fognini, la raquette de l’Espagnol a rebondi sur le sol avant de venir frapper son nez, nécessitant l’intervention des médecins en plein match. ©Corinne Dubreuil / FFT

Richard Gasquet toujours présent

Alors que deux Mousquetaires ont annoncé leur départ en retraite cette saison, Richard Gasquet, lui, subsiste. Et ça lui réussit plutôt bien. À 36 ans, le Biterrois a livré quelques belles performances cette saison, en témoigne sa victoire face à l’actuel numéro un mondial Daniil Medvedev lors de l’Open de Genève, même si ça coince toujours en Grand Chelem.

Qui plus est, il semble encore avoir des choses à prouver sur le circuit professionnel. Pour atteindre ce troisième tour de l’US Open, Gasquet est venu à bout de Taro Daniel en quatre manches et a démontré qu’il pouvait être solide mentalement, ce qui lui a souvent été reproché. Au tour suivant, il a réalisé un coup d’éclat en évinçant Miomir Kecmanovic, tête de série n°32. Avec un jeu varié, des montées au filet réussies et un mental à toute épreuve, Richard Gasquet a répondu à ses détracteurs, prouvant qu’il était encore capable de belles choses.

Techniquement parlant, le Français est doté d’un excellent revers qui lui sera bien utile pour répondre à Rafael Nadal. Débrouillard sur toutes les surfaces, son jeu de fond de court peut lui permettre d’accélérer les échanges et de prendre l’ascendant. Gasquet pourra également s’appuyer sur un bon jeu au filet. Demandez à Kecmanovic… Mais son jeu sera-t-il suffisamment efficace face à la machine Nadal ? Richard Gasquet pourra-t-il mettre un terme à la longue série de victoires de l’Espagnol ? La tâche sera rude pour le Biterrois… Ce qui ne l’empêche pas d’être motivé pour ce match.

« C’est une récompense de le jouer là sur le Central. On a 36 ans tous les deux, mais au niveau de la récupération, nous ne sommes pas égaux. J’y vais pour faire un grand match et on ne sait jamais ce qu’il peut se passer, a-t-il affirmé. En Australie, si (Denis) Shapovalov n’avait pas fait le con, il aurait pu gagner. A Wimbledon, il s’est fait mal aux abdos… Un match de tennis, il faut y aller, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. »

Richard Gasquet

Richard Gasquet peut-il franchir la montagne Nadal ? ©Getty Images

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :