Moto GP : Tests de Misano, la découverte des motos 2023

Les tests de Misano en Moto GP sont l’occasion de voir pour les pilotes et pour les spectateurs un aperçu des forces qui seront présentes en 2023. Fabio Quartararo a découvert une nouvelle Yamaha avec une évolution du moteur. Marc Marquez a également fait son retour au guidon de la Honda.

Fabio Quartararo lors des tests de Misano.

Fabio Quartararo avec la potentiel Yamaha de 2023 @Motosport.com

Fabio Quartararo aura enfin un moteur

C’est l’information que le champion du monde et les fans attendaient. Selon les propos du Niçois, Yamaha a construit un moteur amélioré pour 2023. En effet, à la fin des deux journées de tests, Fabio Quartararo possédait la deuxième meilleure vitesse de pointe juste derrière la Ducati de Jorge Martin. Mardi soir, il a décrit l’évolution moteur comme « un bon pas en avant » tout en sachant qu’il y a encore du temps pour améliorer ce moteur.

Ensuite, le Français a aussi semblé satisfait par les évolutions aérodynamiques apportées par Yamaha. Lors de ces tests, la M1 possédait un nouveau cadre, des ailerons plus travaillés et enfin une prise d’air améliorée. De plus, le Français a également testé un nouveau châssis qui semble lui plaire. Ce nouveau châssis lui a permis d’être très rapidement dans le rythme. L’équipe d’Iwata a même décidé de l’apporter en Aragon, sur un circuit qui n’est pas favorable à la M1.


Fabio Quartararo a réalisé le record de la piste de Misano @GP-Inside

Cette nouvelle moto a permis au Français de truster la première place à la fin des tests de Misano avec un temps de 1’31’054. Ce temps n’est pas simplement le meilleur, c’est le record de la piste. En sachant que lors des tests, les motos ne sont pas poussées au maximum, ce record prouve que la moto a bien été améliorée ce qui augure une belle saison pour Yamaha en 2023.

Le retour de Marc Marquez sur la Honda

Les tests de Misano étaient l’occasion de voir le retour de l’octuple champion du monde sur une moto. Marc Marquez a effectué les deux journées de tests avec 100 tours à la clé. 39 tours le mardi et 61 tours le mercredi. Les premiers tours de roues pour l’araignée ont été positifs. Il a terminé meilleur pilote Honda à seulement six dixièmes de Fabio Quartararo avec un temps de 1’31’642. Pour un pilote qui n’avait pas piloté une moto depuis plus de trois mois c’est exceptionnel, même pour Marc Marquez.

Même si Marc Marquez a réalisé beaucoup de tours sur les deux journées de tests, les relais étaient assez courts. Ensuite, sa compétitivité était présente sur un tour, mais le pilote Espagnol n’arrivait pas à attaquer sur plusieurs tours. Le pilote Espagnol n’a pas encore décidé s’il participera au Grand-Prix d’Aragon, un Grand-Prix qu’il a remporté à cinq reprises. « Je ne peux pas décider maintenant. Si la course avait lieu demain, je ne la finirais pas« .

Marc Marquez a pu tester les évolutions qu’a apporté Honda à Misano. Parmi les évolutions testées, il y a un nouveau bras oscillant fait par Kalex. Ensuite, Honda a testé un nouvel aileron et un nouveau châssis qui ressemble à l’Aprilia. Avec le retour de Marquez, il est difficile de savoir si les évolutions ont été positives pour la firme Japonaise.

Des Aprilia et des Ducati discrètes mais toujours aussi rapides

Pendant les tests de Misano, la lumière était sur Quartararo et Marquez. Cela a permis à Ducati et Aprilia de venir avec quelques évolutions pour 2023 sans être véritablement suivis par leurs adversaires.

Du côté des Rouges, les évolutions apportées ont été minimes. Seul un nouveau cadre a été testé pour Bastianini et Bagnaia. Ce nouveau cadre devrait permettre à la moto de Borgo Panigale d’améliorer sa vitesse de passage en courbe. De plus, les deux pilotes ont été satisfaits de cette évolution apportée par le constructeur Italien. Pecco Bagnaia a fini deuxième des tests à onze centièmes de Fabio Quartararo.


L’homme en forme de cette fin de saison @Paddock-GP

Pour la firme de Noale, les évolutions se sont concentrées au niveau des ailerons et du châssis. En effet, Aprilia a apporté des ailerons plus imposants pour améliorer l’adhérence et la stabilité en milieu de virage. De plus, les deux pilotes ont testé deux châssis différents et vont ainsi pouvoir exprimer leur préférence personnelle. Le premier pilote Aprilia est Maverick Viñales, troisième à treize centièmes du pilote Yamaha. Seul ombre au tableau pour Aprilia, Aleix Espargaro s’est cassé l’auriculaire lors d’une chute.

Jean-Baptiste Fournier

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :