Et si Iga Swiatek perdait sa première finale de la saison ?

Dans le tableau dames, la finale est enfin arrivée. Elle opposera la numéro 1 mondiale Iga Swiatek à la nouvelle numéro 2 mondiale, Ons Jabeur. Une finale où la Polonaise pourrait tomber sous les coups de la Tunisienne. Éléments de réponse.

Iga Swiatek et Ons Jabeur a l’issue de la finale à Rome (© AFP)

Encore et toujours le service

On l’avait évoqué lors de sa demi-finale face à Caroline Garcia. La Tunisienne possède une bonne qualité de service qu’elle a encore montré face à la Française avec ses huit aces et ses 83% de points gagnés derrière sa première. Tandis qu’Iga Swiatek totalisait deux aces et 65% derrière sa première balle. Des chiffres en deçà de la Tunisienne.

C’est l’une des forces de la nouvelle numéro 2 mondiale. Ses coups tout en puissance ainsi que son intelligence de jeu combinés à sa résistance physique font d’elle une joueuse ultra complète et peut être l’une des seules à pouvoir concurrencer la récente lauréate de Roland-Garros. Surtout que cette dernière ne réalise pas un US Open si foudroyant.

La Polonaise pourrait souffrir ce soir (© Getty Images)

Sur ses cinq matchs, elle a concédé deux sets mais au-delà de ça, elle a paru en difficulté sur plusieurs rencontres où elle a était obligée de la jouer à l’expérience. Une arme dont elle pourrait se servir ce soir.

Des matchs disputés à chaque face à face

Ces deux joueuses s’étaient déjà rencontrées quatre fois auparavant. Pour un bilan de deux victoires chacune. Dont une dernière rencontre qui s’est soldée sur une victoire en trois sets d’Iga Swiatek (6-2, 6-2) sur la terre battue romaine, surface où la Polonaise demeure intouchable.

Ce soir ce sera sur dur qu’elles s’affronteront et sur ce terrain on retrouve encore une égalité, une victoire partout. La dernière rencontre date de août 2021 à Cincinnati où Ons Jabeur s’était imposée sans trop de problèmes (6-3, 6-3) avec un total de dix aces à son compteur.

Ons Jabeur veut prendre l’avantage sur ses confrontations avec la Tunisienne (© AFP)

Qui aura plus de pression ?

Qui dit fiable dit pression. L’un ne va pas sans l’autre. Mais ce soir, qui aura le cœur qui bat le plus fort ? Ons Jabeur ou Iga Swiatek ?

Pour la jeune joueuse de 21 ans mais déjà au tour du monde, l’envie de remporter une deuxième Grand Chelem cette saison après sa grande déception de Wimbledon pourrait la galvaniser ou au contraire, lui faire perdre quelques repères. Comme par exemple des coups droits manqués alors que dans un match lambda cela ne poserait aucun problème. Hormis son envie et son jeune âge, cette pression sera plus sur les épaules de la Tunisienne.

Âgé de 28 ans, la native de Ksar Hellal connaît l’une des ses meilleures saisons sur le circuit avec une deuxième finale consécutive en Grand Chelem à la clé. Cependant l’envie de reporter son premier tournoi du Grand Chelem quelques mois après sa défaite à Wimbledon face à Elena Rybakina (3-6, 6-2,6-2) peut lui faire dégoupiller à l’image de Caroline Garcia qui n’a que très rarement réussi à se détendre.

Si elle arrive à prendre le match par le bon goût et à dicter les échanges, le match tiendra toutes ses promesses mais si au contraire elle n’y parvient pas, Iga Swiatek en profitera et lui laissera que des miettes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :