MotoGP : Tout ce qu’il faut savoir sur le GP d’Aragon

Entre les retours de Marc Marquez et Joan Mir, la quête du championnat constructeur pour Ducati et le rêve d’une cinquième victoire consécutive pour Francesco Bagnaia sur un circuit qui devrait lui être favorable, le Grand Prix d’Aragon promet son lot d’émotions. Caractéristiques, attentes et programme, voici tout ce qu’il vous faut savoir pour bien suivre cette quinzième manche de la saison !

Aragon 2021
En 2021, Francesco Bagnaia remportait sa première victoire en MotoGP sur la piste d’Aragon. ©Red Bull Content Pool

Le circuit

  • Lieu : Motorland Aragon, Alcaniz, Province de Teruel, Espagne.
  • Longueur : 5, 344km.
  • Nombre de tours : 23.
  • Particularités : Inauguré en 2010, ce circuit est apprécié des pilotes pour sa rapidité. En 2019, Marc Marquez et Fabio Quartararo s’est d’ailleurs battus en piste et avaient évoqué la vitesse du virage 11 après la course, dont l’Espagnol étai sorti victorieux pour la quatrième fois d’affilée. Dans un tout autre domaine, le circuit d’Aragon a servi de site final à la septième étape du Tour d’Espagne 2012.

Le Grand Prix des retours

Si le week-end sera marqué par le grand retour du « roi » Marc Marquez, quintuple vainqueur à Aragon en seulement douze éditions, un autre pilote a choisi de revenir à domicile : Joan Mir. De quoi combler les Espagnols.

D’un côté, le sextuple champion du monde de la catégorie reine a été autorisé à reprendre la compétition après une quatrième opération de l’humérus. Lors du Grand Prix de Jerez 2020, Marquez était parvenu à remonter la quasi totalité du peloton après une erreur en début de course qui l’avait relégué au fond du classement. Malheureusement, il a subi une violente chute à quelques tours de l’arrivée et s’est brisé le bras. Têtu qu’il est, il a repris le guidon le week-end suivant, aggravant un peu plus sa blessure et depuis, les déboires s’enchaînent.

En face, un autre champion du monde reprendra du service en Espagne puisque Joan Mir semble lui aussi prêt à remonter sur sa Suzuki. Victime d’un violent highside un peu plus tôt dans la saison lors du Grand Prix d’Autriche, le bilan était sans appel. Une fracture de l’astragale sur la jambe et de multiples lésions ligamentaires et osseuses sur sa cheville gauche l’ont privé du Grand Prix de Saint Marin ainsi que des deux jours de tests à Misano.

« Finalement, je me suis bien remis de ma blessure à la cheville, et je pense que ma condition physique sera d’environ 90% ce week-end, ce qui n’est pas mal. »

Joan Mir
©Red Bull Content Pool

Qu’attendre de cette course ?

Sur ce circuit particulièrement rapide, les Ducati devraient avoir un avantage. C’est d’ailleurs sur ce même circuit d’Aragon que l’Italien Francesco Bagnaia avait mis fin au règne espagnol et remporté sa toute première victoire en MotoGP aux commandes d’une Ducati l’an dernier. Ce dimanche, il pourrait bien offrir à Ducati son troisième titre constructeur consécutif pour l’ultime course européenne de la saison. De plus, Bagnaia n’est plus qu’à trente points du leader du championnat, Fabio Quartararo, et arrive confiant de quatre victoires d’affilée et un duel remporté face à Enea Bastianini. Peut-il imiter Max Verstappen en Formule 1 et en ajouter une cinquième à ce record ?

Mais bon, quel Espagnol laisserait un Italien conquérir le trône d’Aragon sans se battre ? À l’évidence, ce n’est pas l’intention d’Aleix Espargaro. Malgré l’inégalable vitesse de pointe des Ducati, le pilote Aprilia a imposé son rythme lors de la première séance d’essais libres, devançant Francesco Bagnaia et Alex Rins. Néanmoins, l’écart n’est que d’un dixième entre les trois pilotes et freiner Bagnaia ne sera pas une mince affaire, d’autant plus que le circuit comprend une ligne droite longue de 968 mètres où l’Italien devrait s’envoler…

Côté français, Fabio Quartararo est relativement discret ces derniers temps. Cinquième à Saint-Marin, huitième à Silverstone, il s’est offert une bouffée d’oxygène en Autriche grâce à sa deuxième place derrière Francesco Bagnaia. En outre, il ne sera pas avantagé ce week-end au guidon d’une Yamaha dont le vitesse de pointe fait défaut à ses pilotes. Quant à Johann Zarco, il a une volonté de revanche après sa contre-performance de la saison dernière et semble avoir de meilleurs sensations à Aragon qu’à Saint Marin.

Méfiance également en ce qui concerne Marc Marquez. Sur ses terres, on le sait capable de tout et selon Johann Zarco, il pourrait bien « se battre pour le podium » ce dimanche. Plein d’énergie et galvanisé par un public entièrement acquis à sa cause, il sera à surveiller lors de ce Grand Prix d’Aragon.

Francesco Bagnaia a remporté sa quatrième victoire d’affilée à Saint Marin après un duel épique face à Enea Bastianini. ©Getty Images

Le programme complet

Essais libres 1Vendredi 16 septembre 20229h55 – 10h40Canal+ Sport 360
Essais libres 2Vendredi 16 septembre 202214h10 – 14h55Canal+ Sport 360
Essais libres 3Samedi 17 septembre 20229h55 – 10h40Canal+ Sport 360
Essais libres 4Samedi 17 septembre 202213h30 – 14h00Canal+ Sport 360

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :