CdM de contre-la-montre : Filippo Ganna contre le reste du monde

Le double champion du monde en titre et spécialiste de la discipline fait évidemment office de favori mais l’équation n’est pas si simple car la concurrence sera présente et le circuit est loin d’être évident.

Filippo Ganna, le champion du monde en titre, candidat à sa propre succession. Source : Cyclismactu.

Tour d’horizon du plateau :

Tout d’abord le plateau sera bien relevé. Malgré la distance qui sépare l’Australie de l’Europe où vivent l’énorme majorité des professionnels, beaucoup ont répondu positivement à la proposition de leurs fédérations nationales pour représenter leur pays.

Remco Evenepoel, vainqueur du CLM d’Alicante sur la Vuelta 2022. Source : 7sur7.be

Du côté des favoris, on notera tout de même l’absence du second de 2021, Wout Van Aert, qui se concentre sur la course en ligne. Le troisième et récent vainqueur de la Vuelta Remco Evenepoel sera présent et représentera la Belgique avec Yves Lampaert, vainqueur surprise du Prologue du Tour. Evenepoel est, sur le papier, le meilleur prétendant pour détrôner Filippo Ganna. La seule inconnue est celle de sa forme : aura-t-il pu conserver assez de fraîcheur physique après une Vuelta difficile et le voyage jusqu’en Australie ?

Du côté de la Suisse, on aligne son duo de Stefan, Bissegger et Kung, respectivement premier et second aux championnats d’Europe cette année, 8 secondes devant Ganna. Les deux spécialistes sont une menace pour l’Italien et comptent parmi les favoris.

Ethan Hayter représente une carte maître pour la Grande Bretagne. Source : DirectVelo

Il faudra aussi surveiller Ethan Hayter, 8ème l’an dernier et réalisant une saison 2022 de CLMs impressionnante (2ème au Tour de la Provence, 3ème en Algarve, 6ème sur Paris-Nice, vainqueur du Prologue du Tour de Romandie, 3ème sur le Critérium du Dauphiné, Champion de Grande Bretagne, 3ème sur le Tour de Pologne) et qui pourra tirer parti d’une relative fraîcheur, ayant dû abandonner à la 10ème étape de la Vuelta.

Opinion de la rédaction qui peut peut-être surprendre, mais nous plaçons aussi Tadej Pogacar parmi les favoris. L’ovni de UAE ayant fait une pause en août après le Tour et que l’on a vu en forme à Montréal.

Du côté des outsiders, on a vu Rémi Cavagna revenir sur le devant de la scène avec une 3ème place sur le CLM d’Alicante sur la Vuelta. Le compatriote de Filippo Ganna, Edoardo Affini, est aussi capable de venir se hisser dans le Top10. Bauke Mollema sera aussi un challenger vu ses derniers résultats sur l’exercice solitaire.

Il faudra aussi compter sur Magnus Sheffield, Maciej Bodnar ou encore peut-être Luke Durbridge. Turbo-Durbo aura l’avantage d’être à domicile et profitera de l’émulation et des encouragements de ses compatriotes.

34,2km pour les départager : le profil de course

Circuit de Wollogong

Il s’agit en fait d’un circuit de 17,1km à parcourir 2 fois. Un CLM court et surtout dit « technique » avec de nombreux virages pouvant s’avérer piégeux et des relances importantes en sortie de virage qui vont favoriser les plus puncheurs.

Au total, il y aura 312m de dénivelé positif dont le Mont Ousley, 700m à 6,7%, à deux reprises donc, pouvant favoriser encore une fois les plus puncheurs et les plus légers.

Malgré cela, il y aura de sacrés bouts droits pour laisser exprimer la puissance pure et l’aéro.

Que le meilleur gagne !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :