Les trois chiffres à retenir de la victoire de Valencia sur le Celta Vigo (3-0).

Valencia faisait face au Celta Vigo en début de soirée pour un match comptant pour la sixième journée de Liga. Retour sur la victoire des « Chés », à Mestalla, sur les Galiciens.

Samuel Castillejo, ici à la lutte avec Fran Beltrán, a ouvert le score pour le club « Ché ». Crédit photo : Foot mercato.

1

Buteur face au Celta Vigo ce soir, André Almeida a inscrit son tout premier but avec Valencia. Arrivé cet été en provenance du Vitoria Guimaraes, le Portugais a scellé la victoire « Ché » d’une frappe puissante, sur la droite de Marchesín, à l’entrée de la surface de réparation galicienne (90+3ème).

Titulaire pour la première fois cette saison, le milieu valencian a réalisé une partition très satisfaisante. Il s’est montré propre dans ses transmissions (93% de passes réussies), et froid dans sa finition (un but pour sa seule frappe du match).

Le Portugais pourrait devenir un élément important de l’entre-jeu de Gennaro Gattuso, si ce dernier continue à effectuer des performances de la sorte.

André Almeida a réalisé un très bon match face au Celta Vigo en ce début de soirée. Crédit photo : ElDesmarque.

6

Lors de la rencontre déroulée à l’Estadio Mestalla, pas moins de six cartons ont été distribués aux deux équipes espagnoles. Valencia a vu trois de ses joueurs être avertis (Hugo Guillamón à la 16ème minute et Samuel Castillejo à la 69ème pour des interventions limites tandis que Samuel Lino avait été averti à la 55ème minute pour une simulation dans la surface assez discutable).

Mais l’indiscipline a particulièrement pénalisé l’équipe de Vigo. Les Galiciens ont été sanctionnés à trois reprises, également, par deux cartons jaunes sortis à l’intention de Fran Beltrán (52ème) et Gabriel Veiga (78ème), et d’un carton rouge (Franco Cervi, 59ème minute). Le milieu argentin fut expulsé pour un tacle non-maîtrisé et dangereux bien au-dessus de la cheville du latéral droit de Valencia Thierry Correa.

Alors que le Celta Vigo, dominé mais pas distancé, pouvait encore espérer revenir au score, cette expulsion a refroidi les velléités offensives des « celestes » et a redonné confiance au club valencian. Un tournant, littéralement.

11

C’est le nombre de minutes qu’il a fallu à Marcos André pour inscrire son premier but de la saison avec Valencia. Entré à la 71ème minute pour remplacer Edinson Cavani, aligné pour la première fois sous le maillot du club à la chauve-souris, Marcos André n’a pas tardé à se mettre en évidence.

Il lance parfaitement Justin Kluivert dans la profondeur, mais le Batave, excentré sur la gauche du but dans la surface de réparation ne parvient pas à tromper Marchesín sur sa frappe croisée (79ème).

Trois minutes plus tard, il profite d’un dégagement cafouillé dans la surface du Celta après une ouverture vers Kluivert, pour marquer d’une belle frappe croisée à ras-de-terre dans le coin gauche du but (82ème).

Son but, que les probabilités annonçaient possible à 8,5% (LaLigaSantander.com) termina d’achever les dernières tentatives galiciennes pour égaliser. Une finition clinique et chirurgicale, digne d’un (certain) « Matador ».

Le résumé de la rencontre entre Valencia et le Celta Vigo. Crédit vidéo : beIN Sports.

La stat’ bonus

Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, Edinson Cavani a joué soixante-et-onze minutes avant de sortir remplacé par Marcos André (voir ci-dessus). Et l’attaquant a semblé en forme. Il a notamment été auteur d’une course à un peu plus de trente kilomètres par heure, 30,2 km/h pour être précis. Pas avare d’efforts, l’ancien buteur du Paris Saint-Germain devrait, à coup sûr, encore faire parler sa grinta et sa hargne cette saison.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :