Les Portraits du Club 115 – Richie Porte

Retraite – Clap de fin pour Richie Porte ! L’Australien en a fini avec le haut niveau. Comme annoncé en début d’année, il vient de prendre sa retraite après l’arrêt prématuré du Tour de Grande-Bretagne à cause du décès de sa Majesté Elisabeth II. Retour sur une carrière très riche entre succès, désillusions et consécrations.

Richie Porte
Richie Porte sera passé par toutes les émotions pendant sa carrière. (AFP)

L’équipier modèle !

Richie Porte s’est fait connaître en tant qu’équipier de luxe au sein de la Sky. L’Australien avait déjà quelques faits d’armes à son actif comme cette victoire au classement du meilleur jeune sur le Giro 2010. Un Tour d’Italie qui lui a permis de se révéler sous les couleurs de la Saxo Bank. Il a même porté le maillot rose pendant trois jours avant de conclure la course à la septième place finale.

Le natif de Tasmanie signe finalement chez Sky en 2012 pour épauler Christopher Froome et Bradley Wiggins en montagne dans un rôle d’équipier. Porte devient le lieutenant de l’équipe. Il est toujours là pour aider ses leaders que ce soit sur le Tour de France, le Giro ou la Vuelta.

En 2013, l’australien réalise une très bonne saison en remportant notamment Paris-Nice. En juillet, il est censé être le principal compagnon de Chris Froome lorsque la route s’élève. Les deux hommes réalisent un numéro lors de la première grande étape de montagne vers Ax-3 Domaines. Tous les favoris sont distancés et on s’attend à un nouveau scénario où l’équipe Sky place deux de ses hommes sur les plus hautes marches du podium.

Sauf que Richie Porte explose complètement le lendemain lors de l’étape vers Bagnères de Bigorre. L’australien craque et se retrouve complètement distancé au général. Il doit dire au revoir à ses ambitions personnelles et va se consacrer à son rôle d’équipier pour Froome.

Richie Porte est en train d’essorer le groupe des favoris vers Ax-3 Domaines, sa grande spécialité. (Panoramic)

Cette place de gregario lui sied à merveille puisque la Sky fait mainmise sur le Tour de France. En 2014, Froome abandonne la Grande Boucle et Richie Porte se retrouve propulsé à un rôle de leader qui n’est pas le sien habituellement. Bien en place avant les Alpes, deuxième du général et en course pour le podium, il va tout perdre lors de l’étape de Chamrousse comme lors de sa craquante en 2013. Encore une fois, le Tasmanien doit dire adieu à ses rêves de podium à cause d’une défaillance.

Finalement, en 2015, il va de nouveau remporter Paris-Nice avec en tête le Giro. Porte se présente en Italie avec de grandes ambitions. Dans le coup au général, il va prendre une pénalité de deux minutes après avoir reçu l’aide de Simon Clarke. Victime d’une crevaison, Richie Porte va se faire aider par son compatriote mais n’étant pas de la même équipe, ce qui explique la pénalité. Il va abandonner une semaine plus tard et la suite de sa saison va l’emmener sur les routes du Tour pour aider Froome à retrouver sa couronne.

Il annonce après cette course son départ de la formation Sky. Porte s’est affirmé comme étant un coureur solide sur les épreuves d’une semaine avec cette équipe mais il n’a jamais pu confirmer sur une durée plus longue. Il s’en va pour la BMC dans un rôle de leader avec le podium du Tour de France en ligne de mire.

Porte se fait dépanner par Clarke sur les routes du Giro. C’est l’une des images de sa carrière. (Tim De Waele/Corbis)

Des chutes terribles !

2016 est l’année des responsabilités pour Richie Porte. L’Australien annonce viser le Tour de France. En grande forme, il va perdre du temps dès la deuxième étape à cause d’une crevaison. Il entame donc une remontée tout au long des trois semaines mais cet incident au début de la course va lui coûter le podium. Pour la première fois sur une épreuve de trois semaines, Porte termine dans le top cinq à moins d’une minute du podium !

Tout le monde l’attend au tournant l’année suivante. L’Australien se prépare sur les routes du Critérium du Dauphiné. Il va remporter une étape mais perdre le général lors de la dernière journée pour seulement dix petites secondes au profit de Jakob Fuglsang.

Sur le Tour de France 2017, Porte est avec les meilleurs. Cinquième du général à moins d’une minute du maillot jaune, il peut espérer un très bon résultat. Lors de la neuvième étape, les coureurs escaladent le terrible Mont du Chat. L’Australien fait partie des plus forts du peloton mais dans la descente, il va être victime d’une terrible chute.

Sonné, l’australien reste à terre pendant de nombreuses minutes. Il doit dire une nouvelle fois adieu à ses rêves de jaune et ne peut s’en vouloir qu’à lui-même. Victime d’une double fracture du bassin et de la clavicule, impossible de repartir.

En 2018, il remporte encore une épreuve d’une semaine avec le Tour de Suisse. Une preuve de son bon état de forme à l’heure du Tour de France. Malheureusement, comme en 2017, Richie Porte va abandonner sur la neuvième étape après une chute sur l’étape des pavés. Il faut quand même noter qu’il a participé à la victoire d’étape de sa formation sur le chrono par équipes. Son seul succès d’étape sur les routes françaises. L’australien va être transféré de la BMC à la Trek-Segafredo à la fin de l’année après la dissolution de la formation américaine.

Un palmarès fourni !

Après une année 2019 timide avec la Trek, Porte se met en route en 2020 pour sa dernière grande saison. Le COVID étant passé par-là, le Tour de France ne commence qu’en septembre. Onzième l’année passée, il vise le podium en espérant que les incidents le laissent tranquille. Toujours dans le coup, il a réalisé un chrono monstrueux l’avant-dernier jour pour monter sur le podium au détriment de Miguel Angel Lopez qui a explosé.

Richie Porte réalise donc sa plus grande performance à 35 ans mais surtout à un moment où l’on ne le citait plus parmi les prétendants au podium sur un Tour de France. Son expérience lui a beaucoup servi pour réussir à monter sur la boîte à Paris.

Porte sur le podium du Tour de France à 35 ans. Mieux vaut tard que jamais. (AP : Thibault Camus)

En 2021, il est de retour dans l’équipe qui l’a révélé au grand public. Chez INEOS-Grenadiers, il va enfin remporter le Critérium du Dauphiné avant d’aider Carapaz à atteindre le podium sur la Grande Boucle.

Scénario similaire en 2022, Porte va une nouvelle fois épauler son leader équatorien dans sa quête de rose mais Carapaz va échouer à la deuxième place. Finalement, Porte va raccrocher sur le Tour de Grande-Bretagne raccourci à cause du décès de la Reine d’Angleterre.

Il s’en va avec un joli palmarès notamment sur les épreuves d’une semaine :

  • Paris-Nice (2013 et 2015)
  • Tour Down Under (2017 et 2020)
  • Tour de Suisse (2018)
  • Critérium du Dauphiné (2021)
  • Tour de Catalogne (2015)
  • Tour de Romandie (2017)

Sur les Grands Tours, ses meilleurs performances restent en France :

  • Troisième du Tour de France 2020
  • Cinquième du Tour de France 2016
  • Septième et meilleur jeune du Tour d’Italie 2010
  • Onzième du Tour de France 2019.

On peut aussi ajouter à cela quelques victoires d’étapes :

  • Huit victoires sur Tour Down Under dont six au sommet du Willunga Hill
  • Cinq victoires sur Paris-Nice
  • Deux victoires sur le Critérium du Dauphiné.

Au total, Richie Porte compte 33 victoires sur le circuit professionnel dont dix sur des courses par étapes. Un podium sur le Tour de France, un maillot de meilleur jeune sur le Giro en plus d’avoir porté le maillot rose de leader pendant trois jours.

Richie Porte a porté le maillot rose pendant trois jours. Le premier temps fort de sa riche carrière. (Graham Watson)

Qu’on le veuille ou non, Richie Porte a marqué la décennie 2010 à travers ses performances. D’un rôle d’équipier modèle à celui de leader malchanceux, il aura vécu toutes les émotions. D’autant plus lorsqu’il est monté sur le podium du Tour de France en 2020 de manière totalement inattendue.

C’est cette image que l’on retiendra de lui avant qu’il ne redevienne cet équipier modèle dans l’ombre de son leader comme si la lumière ne lui convenait pas. A l’image de son départ du monde du vélo, sur la pointe des pieds. Cela s’est fait par la petite porte sans effusion, totalement masqué par le décès d’Elisabeth II. Une fin qui lui ressemble, à son image.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :