MotoGP : Tout ce qu’il faut savoir sur le GP de Thaïlande

Toujours en tête du championnat une semaine après la chute de Pecco Bagnaia, Fabio Quartararo peut-il renouer avec la victoire et succéder à Marc Marquez en Thaïlande ? Caractéristiques, attentes et programme, voici tout ce qu’il vous faut savoir pour suivre cette 17ème manche !

Grand Prix de Thaïlande 2019
Pol Espargaró et Andrea Dovizioso lors du Grand Prix de Thaïlande 2019 remporté par Marc Marquez. ©Red Bull Content Pool

Le circuit

  • Lieu : Chang International Circuit, Buriram, Thaïlande.
  • Longueur : 4,554 km.
  • Nombre de tours : 26.
  • Particularités : Cette année sera la troisième édition du Grand Prix de Thaïlande. Ajouté très récemment au calendrier, le circuit de Buriram a accueilli son premier Grand Prix de Moto en 2018. Arrivé avec un contrat de trois ans, les pilotes n’y sont allés que deux fois en raison de la pandémie, l’édition 2020 ayant été annulée. Le record du tour est actuellement détenu pour le double vainqueur de ce GP, Marc Marquez en 1:30;031.

Deux éditions, deux victoires de Marc Marquez

Les années 2018 et 2019 étaient celles de Marc Marquez et il l’a prouvé en remportant 21 des 38 Grands Prix qui se sont tenus au cours de cette période. C’est d’ailleurs sur le circuit de Buriram que le Catalan a célébré son huitième titre de champion du monde il y a maintenant trois ans de ça, le sixième dans la catégorie reine.

Lors de l’inauguration du Grand Prix de Thaïlande en 2018, l’Espagnol s’était illustré en franchissant la ligne d’arrivée en tête après un duel de haut vol avec Andrea Dovizioso. Bien que l’Italien ait dominé la majeure partie de la course, il a vu la Honda de Marquez revenir en furie à cinq tours de l’arrivée. Visiblement frustré de l’issue de ses derniers duels avec la Ducati, Marquez a attaqué dans le dernier tour et inversé la tendance. Malgré une tentative de freinage retardé de Dovizioso, le pilote Ducati a été contraint à l’écart et offert une brèche dans laquelle s’est engouffré le Catalan qui remportait alors son 42ème Grand Prix en MotoGP.

L’année suivante, le septuple champion du monde a récidivé et n’a pas fait les choses à moitié pour un week-end inoubliable. Pourtant, tout avait mal commencé pour Marquez avec un violent highside lors de la première session d’essais, donc la force du choc a été estimée à 26g. Alors incassable, l’Espagnol était revenu sur la piste comme si de rien n’était pour les EL2. Une fois n’est pas coutume, il a de nouveau dû livrer bataille, cette fois avec un jeune pilote prometteur, Fabio Quartararo. Ça vous dit quelques chose ? Sorti victorieux d’un incroyable duel, Marc Marquez signait une 53ème victoire dans la catégorie reine et s’offrait une huitième couronne mondiale.

Une piste favorable à la Yamaha ?

Le Chang International Circuit est particulièrement technique pour les pilotes qui sont mis à rude épreuve dès le départ avec une décélération extrême dans l’épingle. Mais ce n’est pas le seul passage complexe puisque d’autres freinages importants viennent ralentir la cadence à plusieurs reprises et certaines portions étroites ne laissent que peu de marge aux pilotes pour choisir leur trajectoire.

Comme si tout ça ne suffisait pas, tous auront un autre élément à surveiller de très près. En effet, avec les longues lignes droites du circuit de Buriram et les températures élevées de la Thaïlande, les pneus arrières se dégraderont vite. Ces conditions sont telles que même Michelin a dû apporter une construction spécifique au Grand Prix de Thaïlande. Mais au jeu de la gestion des gommes et des freinages, Fabio Quartararo est maître.

De par les caractéristiques de la Yamaha, le Niçois aura un coup à jouer ce dimanche et n’oublions pas qu’il s’était classé second en 2019 alors qu’il n’était qu’un rookie à ce moment-là. Il a d’ailleurs prouvé qu’il était un sérieux candidat à la victoire lors de la première session d’essais libres en s’adjugeant le deuxième meilleur temps. Il devra néanmoins rester prudent car un autre pilote a l’air bien déterminé à renouer avec la victoire et s’est d’ailleurs hissé en tête de la fiche des temps : Marc Marquez.

Méfiance également du côté des Ducati, car qui dit longue ligne droite, dit vitesse de pointe et sur ce terrain, les Italiennes pourraient avoir un avantage. Jack Miller a surpris la semaine passée en décrochant haut la main la victoire au Japon sur un circuit tout aussi complexe en termes de réaccélérations et de freinages et avait d’ailleurs largement surpassé son coéquipier, relégué au neuvième rang avant de commettre une erreur dans le dernier tour entraînant sa chute.

Marc Marquez et Fabio Quartararo se basaient pour la victoire en 2019. ©Paddock-GP

Programme complet

Essais libres 1Vendredi 30 septembre 20225h50 – 6h35Canal+ Sport 360
Essais libres 2Vendredi 30 septembre 202210h05 – 10h50Canal+ Sport 360
Essais libres 3Samedi 1er septembre 20225h50 – 6h35Canal+ Sport 360
Essais libres 4Samedi 1er septembre 20229h25 – 9h55Canal+ Sport 360
Q1Samedi 1er septembre 202210h05 – 10h20Canal+ Sport 360
Q2Samedi 1er septembre 202210h30 – 10h45Canal+ Sport 360
Warm upDimanche 2 octobre 20225h40 – 6h00Canal+ Sport 360
CourseDimanche 2 octobre 2022Départ à 10hCanal+

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :