F1 : Qualification serrée pour une nouvelle pole de Verstappen au Japon

Max Verstappen est provisoirement en pole position du Grand-Prix du Japon, provisoirement car il est sous enquête pour avoir gêné Norris lors du premier tour de Q3. Ce sont les deux Ferrari qui sont deuxième et troisième, Leclerc devant Sainz. Pour la nouvelle recrue d’Alpine, Pierre Gasly, la route s’est arrêtée en Q1.


La cinquième pole position de Max Verstappen cette saison @leparisien

Max Verstappen en quête du titre mais sous enquête

Après un week-end difficile à Singapour, la réaction de Max Verstappen était attendue. C’est par une nouvelle pole position que le Néerlandais a répondu présent. Le pilote Red Bull a dominé toute la séance pour ainsi signer sa dix-huitième pole en carrière. Son tour n’était pas parfait mais suffisant pour rester premier.

Son temps de 1’29’304 est suffisant de dix millièmes par rapport à Charles Leclerc et de cinquante-quatre millièmes par rapport à Carlos Sainz. L’écart, si serré entre les trois pilotes est expliqué par la configuration du circuit qui est favorable aux deux monoplaces (des virages rapides, des lignes droites et quelques virages lents). Demain si les postions reste figées, Max Verstappen pourrait être titré champion du monde si il récupère le meilleur tour en course.

Néanmoins la qualification de Verstappen est entachée par gêne qu’il a provoqué dans son premier tour de Q3 sur Lando Norris. En effet, dans son tour de sortie, au virage du 130R, le Champion du Monde a failli perdre sa voiture. Cela a dû obliger le pilote de la Mclaren à passer par l’herbe et donc endommager ses pneus à l’entame de son tour. A l’heure actuelle, Max Verstappen ne sait toujours si il sera pénalisé sur la grille de départ demain.

Emotions contrastées pour Pierre Gasly

Au-delà de la pole position de Max Verstappen, l’information du jour à Suzuka est la confirmation de Pierre Gasly chez Alpine. L’écurie Française aura un duo 100% français en 2023 et cela pour au moins deux saisons. Cependant, Pierre Gasly est toujours chez Alpha Tauri jusqu’à la fin de saison et la qualification ne s’est pas passée comme prévu.

Le Normand a été éliminé dès la Q1 et a terminé avec le dix-septième temps. Alors que son coéquipier a réussi à se qualifier pour la Q2. Son dernier tour a été avorté à cause d’une erreur au virage 11, celui de l’épingle où le futur pilote Alpine a bloqué ses roues. Etant dans l’impossibilité de prendre la corde, le temps n’a pas pu être amélioré alors qu’il avait le rythme.

La cause du blocage de roue sont des freins qui ont dysfonctionné sur les deux Alpha Tauri. Pendant la séance les deux pilotes se plaignaient de freins qui ne marchaient pas. En interview, Pierre Gasly a été plus explicite en parlant d’un « disque avant gauche glacé ». En effet les disques ayant besoin de chauffer à plus de 1000 degrés pour fonctionner, un disque froid augmente la distance de freinage, le refroidissement de la gomme et par conséquence le risque de blocage de roue. De plus, le freinage de l’épingle est celui qui émet de le plus de pression sur la pédale de frein avec celui de la chicane.

La déclaration d’amour de Vettel à Suzuka


Sebastian Vettel, un homme heureux au Japon @motorsport.com

Lors de cette séance de qualification, le futur retraité de la F1 s’est fait plaisir sur un circuit qu’il adore et sur lequel il a gagné à quatre reprises entre 2009 et 2013. A la clé de cette qualification, une Q3 qu’il n’avait plus connue depuis l’Azerbaïdjan et une place loin devant son coéquipier qui s’est arrêté en Q1.

Ce qui a surpris par la suite c’est la radio du quadruple Champion du monde qui a remercié son équipe pour la séance de qualification. Il en également profité pour déclarer sa flamme au circuit de Suzuka. Il décrit la piste comme sa préférée et la seule pour laquelle il pourrait sortir de sa prochaine retraite. Mais comme il ne l’a pas oublié, il reste encore un Grand-Prix demain.

C’est la dernière occasion pour Vettel de prendre du plaisir sur le circuit de Suzuka. Avec la pluie qui est annoncée demain, il ne serait pas étonnant que l’Allemand réussisse à tirer son épingle du jeu et ainsi marquer de précieux points pour Aston Martin dans l’optique du championnat du monde des constructeurs.


Le départ du Grand-Prix du Japon en 2019 @motorsport.com

La réponse du deuxième sacre Max Verstappen sera donnée demain à 7h du matin sur les antennes de Canal +.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :