F1 – Un 2ème titre confus pour Max Verstappen au Japon

Max Verstappen est double Champion du Monde, mais ce titre est attribué dans une confusion totale au bout d’un Grand-Prix du Japon tout aussi confus. Le pilote Red Bull a dominé une course de quarante minutes sous la pluie. Ce sont Perez et Leclerc qui terminent derrière lui.


Max Verstappen remporte sa 32e victoire et égale Alonso @Motorsport.com

Le doublé pour Max Verstappen

Le Néerlandais de 25 ans est aller chercher son deuxième titre de Champion du Monde à sa manière. Il était le plus fort sur la piste et mérite ce titre. La Red Bull a montré qu’elle était au-dessus du lot sous la pluie. En ajoutant Max Verstappen à la meilleure voiture, on obtient une combinaison redoutable.

Néanmoins les conditions du titre sont confuses. Premièrement, la course n’a duré que quarante minutes. Ensuite le drapeau à damier a été semble-t-il, brandi un tour trop tôt. Finalement Max Verstappen a été sacré après une pénalité donnée à Charles Leclerc dans le dernier tour. Ces circonstances ont été confuses pour les pilotes, Verstappen n’étant pas sûr d’être Champion du Monde à l’arrivée.


Le départ entre Max Verstappen et Charles Leclerc @F1 Only

Le titre a été permis par une nouvelle erreur de Charles Leclerc. Dans le dernier tour, le pilote de la Ferrari a raté le freinage de la chicane en défendant sur Perez. Ainsi il a tiré tout droit, et a poussé le Mexicain hors de la piste. Le Monégasque a encore craqué sous la pression et payé le prix de cette erreur par cinq secondes de pénalité.

La course sous la pluie

Le premier départ donné avait permis à Max Verstappen de conserver son avantage dans le premier virage malgré un Charles Leclerc agressif. Dans le même premier virage, Sebastian Vettel est parti en tête à queue suite à un contact avec Alonso. Quelques virages plus loin, Sainz est parti à la faute ce qui a entraîné un drapeau rouge et un arrêt de la course pendant plus de deux heures.

Un deuxième départ a finalement relancé la course. Dès le début, les pneus Intermédiaires se sont révélés plus rapides avec les records du tour de Vettel et Latifi qui se sont arrêtés en premier. Ensuite toute la grille s’est arrêtée pour mettre les pneus Intermédiaires.


Le duel en caméra embarqué entre Lewis Hamilton et Esteban Ocon @F1 auto-journal

Pendant cette course « sprint », Esteban Ocon a contenu Lewis Hamilton pour la quatrième place. Le pilote Alpine a profité de la mauvaise vitesse de pointe de la Mercedes pour contenir sa position malgré l’insistance du septuple Champion du Monde. Plus loin, George Russell est remonté avec des dépassements à la fin des « esses » du premier secteur grâce à une trajectoire extérieure. Enfin, Nicholas Latifi a marqué ses premiers points de la saison.

La FIA se noie à chaque fois qu’il pleut

Cette course a encore été une nouvelle occasion pour la FIA de démontrer tous les problèmes qui persistent lorsque les conditions de piste deviennent précaires. La première a été de ne pas imposer aux pilotes de démarrer en pneus Pluie lors du premier départ. Les pilotes partaient rapidement en aqua-planning même dans le tour de chauffe.

Ensuite, c’est une dépanneuse qui est intervenue suite à l’accident de Sainz pendant que des monoplaces étaient encore sur la piste. Pierre Gasly a même failli accrocher ce véhicule à plus de 150 km/h. Cela a provoqué une colère noire de la part du futur pilote Alpine. Avec l’histoire de Suzuka sur ces dernières années, cet évènement est d’autant plus scandaleux.


Accrochage du premier tour pour Pierre Gasly @Motorsport.com

Prochain rendez-vous, dans deux semaines, aux Etats-Unis sur le circuit d’Austin pour savoir si Max Verstappen peut égaler le record de victoires sur une saison de Vettel et Michael Schumacher.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :