MotoGP : Tout ce qu’il faut savoir sur le Grand Prix d’Australie

Antépénultième manche de la saison, le Grand Prix d’Australie est enfin de retour au calendrier alors que la course au titre est plus serrée que jamais. Caractéristiques du circuit, enjeux et programme complet, voici tout ce qu’il vous faut savoir sur cette 18ème étape !

Marc Marquez vainqueur en Australie en 2019
Marc Marquez, dernier vainqueur en date en Australie. ©Red Bull Content Pool

Le circuit

  • Lieu : Circuit de Phillip Island, près de Melbourne, Australie.
  • Longueur : 4,445 km.
  • Nombre de tours : 27.
  • Particularités : Inauguré en 1989, le tour premier Grand Prix d’Australie s’est tenu sur le circuit de Phillip Island et Wayne Gardner était alors sorti victorieux. Deux ans plus tard, le circuit d’Eastern Creek aux alentours de Sydney a pris le relais pour accueillir cette manche du championnat du monde. En 1997, a été réintroduit pour ne plus quitter le calendrier pendant pendant 22 ans.

Dernier vainqueur en date et record partagé

Comme c’est le cas pour la grande majorité des Grands Prix en 2019, le tenant du titre n’est autre que Marc Marquez. Si la météo capricieuse de cette fin d’octobre a repoussé la séance qualificative au dimanche matin, les pilotes se sont livré une course à haute intensité où Quartararo et Petrucci ont chuté dès le premier tour pendant que Marquez restait collé à la roue de Vinales, parti en pole. Au final, le Catalan a dépassé son rival dans le dernier tour avant que celui-ci ne parte à la faute devant Cal Crutchlow et Jack Miller.

Pour autant, il ne détient pas le record de victoires à Phillip Island. Et non. Cette fois, ce sont deux pilotes qui se le partagent, donc un local. Une idée ? Premier indice : le premier a été champion du monde en Moto 125, puis en 250 et enfin en 500. Deuxième indice : le second a remporté six victoires consécutives entre 2007 et 2012.

Sextuples vainqueurs sur ce circuit insulaire, l’Italien Valentino Rossi et l’Australien Casey Stoner comptent le même nombre de victoires, soit six chacun. Fiers de leurs pilotes, les Australiens ont même rebaptisé les virages du circuit aux noms des précédents vainqueurs. Si bien que Wayner Gardner, Mick Doohan et Casey Stoner ont tous trois leur patronyme associé au Phillip Island.

Parmi les plus incontournables, le Grand Prix d’Australie fera son grand retour au calendrier après trois ans d’absence (pandémie oblige) pour le plus grand plaisir des pilotes. Ce sera sa 26ème édition sur l’île australienne.

Qui peut l’emporter ce dimanche ?

Francesco Bagnaia peut-il prendre l’ascendant sur le pilote Yamaha et champion du monde en titre Fabio Quartararo ? S’il parvenait à prendre l’avantage et à le garder jusqu’au bout, il deviendrait alors le second pilote italien de l’histoire à être couronné. Inutile de vous rappeler qui était le premier. Pour ce faire, Bagnaia bénéficiera d’une Desmosedici bien plus performante que la Yamaha de son grand rival et pourra compter sur les conseils de son mentor et de Casey Stoner, tous deux sextuples vainqueurs ici.

Autant dire que Quartararo aura fort à faire s’il veut éviter cela et conserver le lead au classement. En outre, il ne garde pas un bon souvenir de son dernier Grand Prix australien puisqu’il avait dû abandonner après avoir été percuté par Danilo Petrucci au deuxième virage, lui-même victime d’un high side. Mais rappelons-le, le Niçois a déjà prouvé à maintes reprises qu’il était capable de revenir au meilleur moment.

Ce week-end, Pecco Bagnaia ne sera probablement pas le seul pilote Ducati à pouvoir décrocher la victoire. Son coéquipier, Jack Miller, visera sans nul doute sa première victoire à domicile. Plus performant que l’Italien lors des deux dernières manches, l’Australien est monté sur la première marche du podium au Japon et a bien failli récidiver la semaine suivante en Thaïlande avant que Miguel Oliveira ne vienne lui chiper la place après une intense bataille.

Sur l’un des circuits les plus rapides du calendrier, la puissance de la Ducati offrira de nouveau un avantage considérable à ses pilotes. Néanmoins, d’autres particularités techniques pourraient bien équilibrer les forces. Réputée pour être très abrasive, la piste de Phillip Island mettra les gommes à rude épreuve. Ce pourquoi Michelin proposera une gamme de pneus très spécifique ce week-end. De plus, la typologie du circuit et sa rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre force le manufacturier à développer une gamme de pneus asymétriques et renforcés sur le flanc gauche.

Victoire de Marquez et chute de Maverick Viñales dans une ultime tentative. ©Red Bull Content Pool

Programme complet

Essais libres 1Vendredi 14 octobre 202200h55 – 01h40Canal+ Sport 360
Essais libres 2Vendredi 14 octobre 202205h10 – 05h55Canal+ Sport 360
Essais libres 3Samedi 15 octobre 202200h55 – 01h40Canal+ Sport 360
Essais libres 4Samedi 15 octobre 202204h30 – 5h00Canal+ Sport 360
Q1Samedi 15 octobre 202205h10 – 05h25Canal+ Sport 360
Q2Samedi 15 octobre 202205h35 – 05h50Canal+ Sport 360
Warm UpDimanche 16 octobre 202200h40 – 01h00Canal+ Sport 360
CourseDimanche 16 octobre 2022Départ à 5hCanal+

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :