C3 et C4 : Analyse des performances des clubs anglais

Après un presque sans faute en Ligue des Champions, les pensionnaires de Premier League étaient aussi engagés dans les autres coupes d’Europe. Alors qu’ont fait les anglais sur la scène européenne de jeudi? On analyse tout cela.

Voir aussi : les performances des clubs anglais en C1

Arsenal : Minimum syndical pour la qualification

Dans la continuité de leur formidable début de saison, les Gunners arrivaient en Norvège pour prendre une belle option sur la qualification pour le tour suivant. Après avoir dominé largement les Norvégiens à l’aller, Arsenal a assuré l’essentiel en fin d’après-midi.

Une équipe remaniée a pris place sur le terrain, dans un système inédit en 3-4-1-2 avec Fabio Vieira en soutien d’un duo d’attaquants Nketiah-Saka. Ce dernier a permis à son équipe de prendre l’avantage après un bon mouvement collectif, sa frappe est déviée dans le but. La réussite accompagne les Gunners qui n’ont pas eu à forcer leur talent pour ramener la victoire, malgré quelques situations pour les Norvégiens.

Un match équilibré mais géré par les anglais qui confirment match après match que l’effet de surprise laisse peu à peu à des certitudes. Cette équipe n’est pas là pour plaisanter et sait désormais comment gagner des matchs en trottinant.

La joie de Bukayo Saka, unique buteur hier soir (crédits: Getty Images)

Manchester United : McTominay en sauveur

Toujours dans une position délicate cette saison, la réception du modeste club chypriote de l’Omonia Nicosie avait tout du rendez-vous pour se redonner confiance. Et bien non, Manchester United n’en a pas profité pour se rassurer, au contraire.

McTominay s’est mué en buteur hier soir (crédits: Martin Rickett)

Les Red Devils ont dominé, outrageusement même, mais se sont une nouvelle fois confronté à un manque de réalisme dans leurs tentatives. Face à un bloc bas et solidaire d’Omonia, United n’a pas su se procurer d’occasion assez franches pour ouvrir le score et se mettre à l’abri. Marcus Rashford, Cristiano Ronaldo, Antony, aucun des éléments offensifs n’ont pu briser le verrou chypriote.

Attention tout de même, tout n’est pas de la faute de Manchester. Francis Uzoho, gardien de Nicosie, a réalisé un grand match pour préserver sa cage inviolée à Old Trafford. Un total de 12 arrêts pour lui, mais finalement il craquera en toute fin de match. Une troisième minute de temps additionnel fatale pour Omonia, puisque c’est Scott McTominay qui profite d’un ballon cafouillé dans la surface pour frapper au but et enfin ouvrir le score pour les anglais (90+3e).

Une victoire méritée mais acquise (trop?) difficilement pour les hommes de Ten Hag qui ne se rassurent pas après ce rendez-vous.

West Ham : L’Europe comme bulle d’air

Enfin le dernier club en course ce jeudi était West Ham. En difficulté en championnat (13ème avec 10 points en 9 matchs), les Hammers passe pourtant des jeudi tranquilles en Conférence League.

Opposés hier à Anderlecht, les hommes de David Moyes ont fait le travail en remportant le match 2-1 à domicile. Auteur d’une entame de match convaincante, le club anglais a très vite mis en difficulté le club belge et a ouvert le score grâce à Benrahma sur coup franc (14e). Quelques minutes plus tard sur une nouvelle attaque de transition, les Hammers doublaient la mise par le biais de Jarrod Bowen. Bien servi par Emerson, le milieu de terrain envoie une frappe puissante du gauche qui se loge sous la barre (30e).

Avec le break en poche, les Hammers ont pu facilement gérer le match, contenant les attaques timides d’Anderlecht notamment en seconde période, les Mauves étaient sans solutions hier soir. Le penalty généreux donné aux Belges et transformé par Esposito ne changera rien, et West Ham assure sa qualification au tour suivant après 4 victoires en 4 matchs. Une série qui doit leur permettre d’enclencher une dynamique en championnat, les Hammers en ont besoin.

Bowen et benrahma, tout les deux buteurs hier soir (crédits : Getty Images)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :