NBA 2022-2023 : Les joueurs à suivre de la Conférence Est !

L’attente est (enfin) bientôt finie, la saison régulière de NBA va bientôt reprendre ses droits et le contrôle de nos nuits par la même occasion. Le Club 115 propose une sélection de 15 joueurs, un par franchise, à surveiller pour la saison qui arrive, avec explications.

Atlanta Hawks : Dejounte Murray

  • Stats de la saison précédente : 21.1 points – 8.3 rebonds – 9.2 passes en 46/32/79
(crédit photo : John Bazemore, STF / Associated Press)

Pour les Hawks, le choix parait simple. Après une finale de Conférence en 2021 et une élimination au premier tour la saison dernière, la progression du projet d’Atlanta reste floue. Quel niveau véritable pour cette équipe ? En tout cas, le front-office a vite réagi à la désillusion de la saison dernière en transférant Dejounte Murray contre pratiquement rien, un choix fait pour passer un cap.

Fraichement nommé All-Star, l’ancien meneur des Spurs va devoir apporter sa défense pour pallier les difficultés de Trae Young dans l’exercice. L’arrivée de Murray apporte aussi une solution différente en Playmaking, un aspect du jeu qui avait fait du mal auparavant. Mais une telle arrivée soulève des interrogations, notamment sur la complémentarité des deux meneurs.

Vont-ils pouvoir cohabiter ? Vont-ils pouvoir laisser la lumière à l’autre dans le money-time quand la situation le voudra ? Autant de questions concernant l’arrivée de Dejounte Murray.

Boston Celtics : Malcolm Brogdon

  • Stats de la saison précédente : 19.1 points – 5.1 rebonds – 5.9 passes en 44/31/85

On repart sur une recrue pour les finalistes NBA de la saison dernière. Malcolm Brogdon est arrivé en provenance des Pacers cet été, et c’est peut-être l’acquisition qui fera passer un cap aux Celtics. Le principal point faible de Boston en Finales NBA était le manque de playmaking derrière Tatum, Brown ou Smart qui ne sont pas non plus des spécialistes, Brad Stevens a bien observé et a fait le nécessaire.

Une arrivée contre presque rien qui offre énormément de solutions pour Boston, et une belle arme en plus à proposer en attaque. Pas mauvais en défense, le ROY 2017 devrait bien s’intégrer au sein de cet effectif pour jouer les premiers rôles la saison prochaine.

Brooklyn Nets : Kevin Durant

  • Stats de la saison précédente : 29.9 points – 7.4 rebonds – 6.4 passes en 51/38/91

Que dire sur Kevin Durant ? Une saison réussie sur le plan personnel, mais ratée collectivement. Minés par les polémiques autour de Nash, Irving et le trade de James Harden notamment, les Nets n’ont pas réalisé la saison qu’on attendait d’eux. Après une intersaison mouvementée mais sans grand départ, Kevin Durant a quelque chose à prouver cette saison.

Une demande de départ rétractée quelques semaines après, une entente avec Kyrie Irving remise en question, il faut maintenant que KD endosse le costume du patron et qu’il montre enfin qu’il peut être un leader dans une franchise. Peut-il le faire ? L’avenir nous le dira

Charlotte Hornets : LaMelo Ball

  • Stats de la saison précédente : 20.1 points – 6.7 rebonds – 7.6 passes en 43/39/87

Pauvres fans des Hornets. L’été n’a pas été facile pour eux : confrontés aux faits-divers concernant Miles Bridges et Montrezl Harrell, la franchise de Michael Jordan avançait masquée. Peu de mouvements, peu de rumeurs, et finalement une saison dans la continuité qui s’annonce.

Inquiétude concernant LaMelo, le début de saison déjà compromis (crédits : AP)

Et un des seuls motif d’excitation pour les Hornets, c’est la progression de LaMelo Ball. Le frère de Lonzo a montré de très belles choses et on attend de voir ce qu’il nous réserve. Une capacité à jouer sur demi-terrain, en transition, scorer ou faire scorer, il peut tout faire. Peut-il encore progresser afin de devenir un des meilleurs meneurs de la Conférence Est ?

On attendra pour constater les progrès de LaMelo puisqu’il s’est fait une entorse de la cheville en match de préparation, une blessure qui lui fera surement manquer le début de saison. Espérons qu’il revienne à 100% pour mettre du piment dans la saison des Hornets.

Chicago Bulls : Goran Dragic

  • Stats de la saison précédente : 7.5 points – 3.1 rebonds – 4.1 passes en 37/25/82

Un des agents libres les plus intéressants de cette intersaison, Goran Dragic avait montré de très belles choses à Brooklyn en fin de saison dernière. Placé en sortie de banc, il apportait son scoring et son dynamisme pour poser des problèmes aux défenses des second unit.

Annoncé régulièrement du coté de Dallas pour former une paire intéressante avec Luka Doncic, le Slovène atterrit finalement à Chicago. Une destination surprenante mais pas inintéressante puisqu’il signe dans une franchise ambitieuse, où il aura un beau rôle à jouer. Avec la blessure de Lonzo Ball dont il a du mal à revenir, Goran Dragic va partager le poste 1 avec Ayo Dosumnu pour assurer la production statistique et apporter de l’expérience.

Dragic va avoir un rôle intéressant aux Bulls, et son apport dans une franchise qui a des ambitions cette saison sera à surveiller.

Cleveland Cavaliers : Darius Garland

  • Stats de la saison précédente : 21.7 points- 3.3 rebonds – 8.6 passes en 46/38/89

Néo All-Star, Darius Garland a beaucoup à prouver cette saison. Leader d’une équipe ambitieuse et désormais « débarrassé » de Collin Sexton sur son poste, il faut maintenant passer un cap pour pouvoir amener ces Cavs dans les hautes sphères de la Conférence Est.

Garland ALl-Star à CLeveland, une des belles histoires de la saison dernière (crédits: NBA)

Ayant échoué au play-in la saison dernière malgré une fin de saison plombée par les blessures, on attend beaucoup de Cleveland cette saison. Avec en plus l’arrivée de Donovan Mitchell dans l’Ohio, son statut de leader sera scruté. Il faudra pouvoir déléguer, laisser de l’air aux coéquipiers qui performent bien lors des matchs, et obtenir de meilleurs résultats. Garland est excitant, peut-il être un vrai leader d’équipe contender?

Detroit Pistons : Killian Hayes

  • Stats de la saison précédente : 6.9 points – 3.2 rebonds – 4.2 passes en 38/26/77

Cocorico ! Un français dans cette liste pour sa troisième saison en NBA. Après des débuts tronqués par une blessure, Killian Hayes pourra-t-il prendre une place de choix dans cet effectif des Pistons? Placé définitivement dans un rôle de 6ème Homme depuis la draft de Jaden Ivey cet été, Killian Hayes semble avoir trouvé sa place. Il a les clés de la second unit, a lui désormais de montrer des choses.

Il a la vision de jeu, la défense, il ne lui manque que la confiance pour aller scorer un peu plus avec de meilleurs pourcentages, la saison à venir sera celle de la confirmation. Vrai rôle en NBA ou tomber dans l’oubli petit à petit ? Killian Hayes à 82 matchs pour décider de cela.

Indiana Pacers : Oshae Brissett

  • Stats de la saison précédente : 9.1 points – 5.3 rebonds – 1.1 passes en 41/35/70

C’est un nom qui n’est pas évident pour tout le monde au moment d’évoquer les Pacers, mais Brissett possède quelque chose d’intrigant. Auteur de nombreux coups de chauds pour rythmer la saison des Pacers, le Canadien peut devenir une pièce de choix dans la reconstruction d’Indiana.

Agent libre non restreint l’été prochain, Oshae a le potentiel pour prétendre à un bon contrat de scoreur en sortie de banc. Va-t-il exploser cette année au sein d’un roster des Pacers destiné au fond du classement ? Peut-il rester dans le futur à Indiana dans ce projet incarné par Tyrese Haliburton ?

Miami Heat : Tyler Herro

  • Stats de la saison précédente : 20.7 points – 5.0 rebonds – 4.0 passes en 45/40/87

Le nouveau riche de la NBA. Au centre des négociations contractuelles, l’arrière a récemment signé son extension de contrat, faisant de lui un joueur extrêmement bien payé. Plus de 30 millions de dollars par saison, le tarif semble énorme pour un joueur en sortie de banc. Seulement Tyler Herro l’a souvent répété : il veut une place de titulaire.

La saison qui arrive va donc être celle de la révélation pour lui. Peut-il confirmer ses envies de 5 majeur et être au niveau de son contrat? Le Heat semble être en bout de course avec cet effectif, et Erik Spoelstra aura besoin de lui au plus haut niveau pour espérer lutter avec les grosses écurie de l’Est.

Tyler Herro a sécurisé le sac, maintenant au boulot? (crédits : Hop Hop Hoops)

Milwaukee Bucks : Khris Middleton

  • Stats de la saison précédente : 20.1 points – 5.4 rebonds – 5.4 passes en 44/37/89

L’un des gros What if? de la saison précédente. Souffrant d’une blessure au genou contractée lors de la série de Playoffs face aux Bulls en fin de saison dernière, son absence a énormément handicapé les Bucks face aux Celtics. Véritable Iron Man de la NBA, cette blessure vient couper une montée en puissance de l’ailier.

Que se serait-il passé si Middleton avait été disponible face à Boston? On ne le saura jamais, mais son retour pour les Bucks va être primordial pour les objectifs de la saison à venir. La franchise du Wisconsin n’a pas vraiment bougé cet été, ils auront donc besoin d’un retour au plus haut niveau du (potentiel) meilleur lieutenant de la Ligue.

New-York Knicks : RJ Barrett

  • Stats de la saison précédente : 20 points – 5.8 rebonds – 3.0passes en 41/34/71

Promis à un bel avenir depuis sa draft en 2019 mais toujours dans l’ombre de Zion Williamson, il est temps pour RJ Barrett de prendre les clés du camion Knicks. Il monte en puissance saison après saison et les défaillances de Julius Randle doivent le pousser à être le leader de cette équipe. Jalen Brunson est arrivé pour mettre de l’ordre au poste de meneur, RJ Barrett doit en profiter.

Les Knicks auront besoin d’un grand Barrett pour remonter au classement et remettre à l’endroit un projet qui semble prendre du retard sur les concurrents.

Orlando Magic : Wendell Carter Jr

  • Stats de la saison précédente : 15 points – 10.5 rebonds – 2.8 passes en 52/33/69

« Bienvenue dans le Magic Circus ! » Après des années de galère dans la Conférence Est, Orlando a finalement obtenu le first pick de Draft 2022 pour accueillir Paolo Banchero. Avec un nombre considérable de jeunes talents mais sans grande hiérarchie, dans quelle direction va le projet ?

Une des satisfactions de la saison passée est la progression de Wendell Carter Jr. Arrivé en Floride dans le cadre du trade de Nikola Vucevic, le pivot a réalisé une bonne saison et s’est imposé comme une option viable dans le roster du Magic. Est ce que Wendell Carter Jr va pouvoir encore progresser et s’imposer comme le poste 5 titulaire du Magic et former un frontcourt de qualité avec Banchero?

Philadelphia 76ers : James Harden

  • Stats de la saison précédente : 22 points – 7.7 rebonds – 10.3 passes en 41/33/87

Arrivé en cours de saison dernière, James Harden a su montrer de belles choses durant les quelques semaines passées en Pennsylvanie. Son duo formé avec Joel Embiid est très intéressant et semble indéfendable, mais on reste encore sur notre faim. Avec une vraie intersaison, on a hâte de voir ce que le duo peut faire sur une saison complète.

Après des caprices de diva pour partir de Houston et l’échec des Nets, le MVP 2018 doit prouver qu’il est toujours le grand playmaker qu’il était à Houston et le joueur capable de prendre feu et de porter une équipe. Son état de forme peut permettre à Embiid de se préserver un minimum pour ne pas arriver épuisé en Playoffs, et un duo Harden – Embiid en forme peut faire peur à la NBA.

Toronto Raptors : Scottie Barnes

  • Stats de la saison précédente : 15.3 points – 7.5 rebonds – 3.5 passes en 49/30/73

Scottie Barnes est-il une superstar en devenir ? Une première saison réussie auréolée d’un titre de Rookie de l’année et les fans des Raptors rêvent déjà d’un avenir doré. Au centre de discussions autour d’un possible trade de Kevin Durant, Barnes semble indéboulonnable dans l’esprit des Raptors.

Dans un effectif dense et homogène, est ce que Scottie Barnes peut être LE joueur qui prend le rôle du patron et est capable de porter Toronto vers les sommets en post-season? L’avenir nous le dira mais dès cette saison Scottie Barnes devra montrer une progression pour faire de Toronto (encore) une des belles équipes qui peut surprendre.

Masai Ujiri avec son joyau (Credit: Nick Turchiaro-USA TODAY Sports)

Washington Wizards : Monte Morris

  • Stats de la saison précédente : 12.6 points – 3.0 rebonds – 4.4 passes en 48/39/87

Englués dans le ventre mou de la Conférence Est depuis quelques saisons, la vie n’était pas rose pour les Wizards. Mais outre l’arrivée d’un des plus beaux maillots de la saison prochaine, l’arrivée de Monte Morris en provenance de Denver peut faire sourire les fans Washington.

Auteur d’une bonne saison dernière pour pallier l’absence de Jamal Murray, ses qualités d’organisation de jeu et de scoring lorsqu’il le faut ont tapé dans l’œil des dirigeants des Wizards. Son association avec Bradley Beal est intéressante et peut être compliquée à défendre, mais surtout comme pour Brunson chez les Knicks, son arrivée règle le problème du poste 1 aux Wizards depuis le départ de John Wall.

La saison 2022-2023 sera celle de la confirmation pour Monte Morris ? Il nous reste encore quelques jours pour le savoir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :