MotoGP : Record et pole pour Jorge Martin à Sepang !

Jorge Martin a encore frappé. Auteur d’un tour exceptionnel en Q2, l’Espagnol est allé chercher sa deuxième pole position consécutive devant Enea Bastianini et Marc Marquez, loin devant les deux leaders du championnat Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo…

Jorge Martin poleman du jour devant Enea Bastianini et Marc Marquez
Jorge Martin s’élancera en pole position devant Enea Bastianini et Marc Marquez ce dimanche. ©CrashMotoGP

Martin en tête du classement combiné

Le climat très chaud et humide de la Malaisie a donné du fil à retordre aux pilotes et les chutes se sont multipliées lors des différentes sessions d’essais libres. Si Fabio Quartararo a dominé la première séance, il a été relégué à la septième place du classement combiné provisoire pendant que Brad Binder en prenait la tête grâce à son tour en 1:59;479.

Alex Rins et Marc Marquez ont également profité de la fin de séance pour grimper les échelons alors que l’actuel leader du championnat, Pecco Bagnaia, devait se contenter d’une onzième place. En revanche, le week-end a mal commencé pour Aleix Espargaro, victime d’une première chute et d’un problème mécanique dès les EL1.

Si les EL2 ont davantage profité aux deux Ducati officielles malgré un drapeau rouge, c’est bel et bien Cal Cruchlow qui en a pris la tête devant Bagnaia, Alex Marquez et Jack Miller quand Aleix Espargaro affichait toujours de sérieuses difficultés dans des conditions météorologiques loin d’être idéales. Quant aux EL3, ils représentaient une ultime chance d’accès direct à la Q2.

Sur une piste sèche, tout a bien commencé pour Pecco Bagnaia, alors auteur du temps de référence. Seulement voilà, un premier petit couac est venu bouleverser cette session. Bien qu’il soit parvenu à éviter de justesse une collision avec Marc Marquez et Franco Morbidelli dans les stands pour laquelle le pilote Yamaha a été pénalisé, le Transalpin de Ducati est parti à la faute dans le 9ème virage et s’est vu obligé de passer par la case Q1.

Décidément, les essais libres calaisiens n’ont pas souri à Morbidelli. Car en plus de son incident dans les stands, il a gêné son propre coéquipier sur le piste ainsi que Marc Marquez qu’il a privé d’un ticket pour la Q2. Bilan, Morbidelli a hérité d’un double long lap. Puis sont venus les EL4, au cours desquels les pilotes nous ont livré un bal de chutes. Pol Espargaró, puis Jorge Martin et Johann Zarco, Marc Marquez et enfin Fabio Quartararo, les chutes de l’avant se sont multipliées ce samedi pendant que Bagnaia enchaînait les tours avec une gomme arrière tendre usagée.

Jorge Martin en pole position

Au final, Pecco Bagnaia, Marc Marquez, Jack Miller et Johann Zarco ont été contraints de passer par la Q1. Avec une telle affiche, la bataille s’annonçait rude. Pour Johann Zarco, celle Q1 était la sixième de sa saison mais il n’a pas réussi à s’extirper de ce piège. Le Cannois partira donc en 18ème position et a subi une pénalité de cinq place sur la grille. À l’avant, Pecco Bagnaia a rapidement imposé son rythme avant de voir son coéquipier chuter au changement d’angle en fin de session.

Parallèlement, le sextuple champion du monde de la catégorie reine Marc Marquez s’est offert un ultime tour express pour s’installer derrière Bagnaia et ainsi, décrocher sa place pour la Q2 malgré une Honda bien loin stable que les Ducati (un kit aérodynamique était d’ailleurs installé sur la Honda). L’Italien et le Catalan ont donc tous deux repris la piste quelques minutes plus tard pour la seconde partie de ces qualifications.

Sur une piste légèrement plus fraîche, l’Espagnol de Ducati Pramac a annihilé une première le record du tour auparavant détenu par le champion du monde en titre, Fabio Quartararo en 1:58;021. Parmi les plus rapides, les Ducati de Marco Bezzecchi et Luca Marini se sont également illustrées avec un rythme parfois supérieur à celui de Pecco Bagnaia.

À quatre minutes de la fin, l’Italien, pourtant auteur de 5 pole positions cette saison, n’a pu résister à Marc Marquez sur ses talons et a fini par chuter. Le Catalan a profité de cette occasion inespérée pour améliorer son temps et s’offrir une place en première ligne juste avant que Jorge Martin ne réalise un nouveau coup d’éclat. Son premier temps record n’était visiblement pas suffisant pour « Martinator ». Ce pourquoi dans les dernières secondes, il est passé sous la barre des 58, une première à Sepang. Jorge Martin est donc le nouveau détenteur du record du tour en 1:57;790.

Ce dimanche, Pecco Bagnaia s’élancera en neuvième position, soit trois places devant son rival, Fabio Quartararo. On le rappelle, Francesco Bagnaia affiche quatorze points d’avance sur Quartararo à l’aube du Grand Prix de Malaisie et devra en inscrire onze de plus que son rival tricolore s’il veut convertir cette première balle de match pour le titre ultime.

Jorge Martin, poleman du jour. ©MotoGP

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :