NBA Power Ranking semaine 2 : L.A. déprime, OKC surprend

Deuxième semaine de compétition et déjà la deuxième édition de notre sélection d’équipes qui sont en forme, et de celles qui sont dans le dur. Alors allons-nous retrouver les mêmes équipes? Réponse à la fin de ce NBA power ranking.

Ils sont en forme


Les Phoenix Suns

Voir aussi : Devin Booker, une saison vers les sommets

Un peu moins dans la lumière que certaines équipes de l’Ouest, les Suns s’inscrivent dans la continuité avec un effectif quasiment inchangé, et cette stratégie porte ses fruits pour le moment ! 3 victoires la semaine dernière contre les Warriors, les Pelicans et les Rockets en marquant un minimum de 124 points à chaque fois, les joueurs de l’Arizona peuvent sourire.

Portés par un Devin Booker taille patron en ce début de saison, les Suns réalisent un très bon début de saison et se placent comme des prétendants de plus en plus crédibles pour les Playoffs. La désillusion du Game 7 contre Dallas semble loin, DeAndre Ayton semble bien intégré dans le jeu de Monty Williams, tout va pour le mieux à Phoenix, pourvu que ça dure. Cette forme sera bientôt mise à l’épreuve avec un calendrier épicé.

Minnesota et deux fois Portland à domicile avant d’entame un road trip de 4 matchs, la première place de l’Ouest est en ligne de mire, on se retrouve la semaine prochaine ?

Les Milwaukee Bucks

On continue avec des équipes qui n’ont pas fait de bruit cet été, mais qui foncent depuis le début de saison régulière. Seule équipe encore invaincue, les Bucks roulent sur la concurrence, malgré l’absence de Khris Middleton, encore blessé. 3 victoires sans trembler face aux Nets, aux Knicks et aux Hawks, le bilan est parfait. Ajoutez à cela une première place à l’Est, et vous obtenez une équipe qui semblent être sur la voie du retour en Finales.

Et cette bonne forme pourrait bien se prolonger durant quelques jours, avec pour seul adversaire crédible les Cavs le 17 novembre, suivi par les Sixers deux jours après. D’ici là, le parcours sans faute va-t-il continuer ? Giannis ne va pas se faire prier pour rappeler à la Ligue qu’il n’est pas là pour faire de la figuration.

Shai Gilgeous-Alexander et OKC

Parmi les invités surprise de ce début de saison, OKC sort d’une très belle semaine. 3 victoires en trois matchs, et pas contre n’importe qui ! Deux victoires de suite face aux Clippers, et une victoire la nuit dernière face à Dallas après prolongation. Une belle semaine qui permet à OKC de revenir à l’équilibre, et de se rassurer quant à la viabilité du projet.

SGA est en forme pour OKC

Une semaine victorieuse qui a coïncidé avec la montée en puissance de Shai Gilgeous-Alexander. Après un début de saison tronqué dû à des blessures, le meneur est revenu, et à simplement tout cassé. Les lignes de stats sont tout simplement impressionnantes pour lui, qui de plus en plus se rapproche du niveau All-Star.

  • 33pts, 5 rebonds , 8 passes 3 interceptions et 3 contres à 50% au tir contre les Clippers
  • 24pts, 5 rebonds, 6 passes et 3 interceptions à 10/23 au tir lors de la seconde victoire face aux Clippers
  • 38pts, 6 rebonds, 9 passes, 2 interceptions et 1 contre à 15/27 au tir contre Dallas dans la nuit de samedi à dimanche.

Mais OKC ne se repose pas seulement sur SGA pour performer, le bon état de forme de Lugentz Dort est aussi à souligner. Après le dernier match, Luka Doncic en fera l’éloge en conférence de presse : « C’est un des trois meilleurs défenseurs de la NBA. C’est très dur de jouer contre lui« . Tout roule à OKC.

Ils sont dans le dur


Les deux franchises de Los Angeles

Deuxième semaine de suite que Los Angeles se retrouve dans la partie rouge du Power Ranking, et cette fois-ci les Lakers ne sont pas seuls. Même s’il viennent de gagner leur premier match de la saison, les coéquipiers de LeBron James restent dans une forme mauvaise à l’issue de cette deuxième semaine. Et plus que les défaites, le fond de jeu était très discutable. Heureusement les Lakers viennent de s’imposer contre Denver, le début d’une bonne série ?

Pour accompagner les Lakers, nous ne pouvions pas passer à coté des performances des Clippers. Après 2 victoires inaugurales, ils restent sur 4 défaites de suite, et des revers inquiétants. On a évoqué précédemment les défaites contre OKC, et hier soir Paul George et ses copains ont perdu de plus de 20 points contre New-Orleans, pourtant privé de Brandon Ingram. Avec un des effectif les plus profond et complet de la Ligue, l’absence de Kawhi Leonard ne devrait pas autant peser dans les résultats.

Tyronn Lue doit maintenant trouver des solutions pour redresser la barre, d’autant plus que les trois prochains matchs sont très abordables (Houston, San Antonio, Utah).

Zion a fait vivre un calvaire aux Clippers

Les Brooklyn Nets

Décidément, les Nets ne sont pas une équipe tranquille. En plus des résultats décevants et du fond de jeu inexistant, les récentes polémiques autour de Kyrie Irving sont venues mettre de l’huile sur le feu. Actuellement avant-dernier de la Conférence Est avec un seul match gagné parmi les 6 disputés, la crise couve à Brooklyn.

Pourtant, avec toutes ses stars disponibles, la mayonnaise devrait prendre, mais il n’en est rien. 3 défaites la semaine dernière, et surtout des inquiétudes grandissantes concernant le niveau de jeu et les compétences de Steve Nash au coaching. Kevin Durant est toujours aussi fort, mais l’équilibre peine a être trouvé au sein de cette équipe. Chicago, Washington, Charlotte, Dallas et New-York au programme, les Nets doivent vite se reprendre en main sous peine de revivre la même saison que l’an passé : un premier tour et puis s’en va.

Le Miami Heat

Adebayo et le Heat ont du mal pour le moment

On termine avec une troisième équipe considérée comme favorite pour aller loin en post-season, avec le Miami Heat. Une des seules équipes à ne pas s’être renforcé durant l’intersaison, le choix de la continuité ne paye pour le moment pas pour les hommes de Spoelstra. 12èmes de la Conférence Est, 2 victoires en 7 matchs et un roster qui soulève des interrogations.

Les résultats sont en dents de scie et surtout, les solutions semblent être réduites pour ce groupe. Avec plusieurs contrats très lucratifs difficiles à marchander, il va falloir faire avec les outils actuellement présents sous contrat, mais la solution réside peut-être surtout chez un homme : Jimmy Butler. Abonné aux saisons régulières tranquilles afin de se sublimer en Playoffs, l’ailier va devoir donner un coup de collier pour amener cette équipe là où il le veut.

Mais pour le moment, Jimmy Buckets n’est pas dedans, comme l’illustre son tout petit match contre les Kings, dans la nuit de samedi à dimanche. 13 points, 7 rebonds et 6 passes à 4/11 au tir, pas vraiment le type de statistiques qu’on veut voir d’un patron lorsque son équipe est en difficulté. L’association Herro / Lowry sur le backcourt peine à convaincre, et Bam Adebayo n’est pas aussi impactant des deux cotés du terrain qu’il ne l’était quelques saison auparavant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :