Caroline Garcia : Les trois stats d’une finale exemplaire

Dix-sept ans après Amélie Mauresmo, Caroline Garcia remporte le WTA Finals. Une finale que la Française a maîtrisé de bout en bout face à Aryna Sabalenka (7-6, 6-4). Voici les trois statistiques qui illustrent cette finale.

Caroline Garcia, grande gagnante des WTA Finals
Caroline Garcia avec le plus gros trophée de sa carrière (© US Open)

0

Pour sa première finale dans un WTA Finals, la Lyonnaise voyait Aryna Sabalenka lui faire face. Une adversaire qu’elle avait déjà battue cette saison mais la Biélorusse était actuellement sur un nuage suite à sa victoire surprise face à Iga Swiatek en demi-finale (6-2, 2-6, 6-1).

Pour maximiser ses chances de victoire, Caroline Garcia avait quasiment l’obligation d’assurer ses jeux de services. Une donnée qui ne lui a pas échappée car la nouvelle numéro 4 mondiale n’a simplement encaissé aucune balle de break. Même lorsqu’Aryna Sabalenka était à deux points du break, la Française n’a jamais craqué. Mieux encore c’est dans ces moments qu’elle a réussi à se montrer plus agressives.

C’est même la première fois de sa carrière que la Française ne concède aucune balle de break face à une top 20. Un exploit immense.

11

Toujours dans le domaine des services, Caroline Garcia s’est sublimée dans un domaine qui lui réussissait moins depuis son début d’aventure au Texas : Son service.

Depuis le début du tournoi, la Française avait réalisé douze aces avant sa finale face à la numéro 5 mondiale. Tout en montant en puissance de ce côté au fil des matchs. La pression de cette finale inédite pour elle ne lui a posé aucun problème.

Dès le premier set, la Française a montré son véritable visage avec un total de dix aces en 56 minutes soit deux de moins que sur ses quatre dernières rencontres. Le deuxième set s’est montré moins explosif de ce côté pour la Française avec un seul ace à la clé.

Grâce à ses onze aces dans cette finale, la Lyonnaise comptabilise 394 aces depuis le début de saison soit le meilleure total du circuit féminin.

Le service, la véritable arme de la Française cette saison WTA)

68

Pour remporter son quatrième tournoi cette saison, c’est grâce à un énorme mental. En effet, avec ses 68 points gagnés au total (contre 63 pour la Biélorusse), il s’agit de son plus haut total de points remportés dans ce tournoi dans un match en deux sets. La deuxième étant son premier match face à Cori Gauff (67).

Sachant que trois jours avant, elle avait passé 2h27 sur le court pour se hisser en demi-finales à Fort Worth, sa prestation paraît encore plus extraordinaire. Calme de maîtrise, c’est son jeu vers l’avant qui a fait la différence face à une joueuse qui n’a laissé que peu d’ouvertures.

Malgré le départ de son entraîneur, Bertrand Perret, à quelques jours du début du tournoi, la joueuse de 29 ans n’a pas flanché sur les aspects techniques et tactiques qui lui avaient permis d’arriver aux Etats-Unis. Une palette qui lui a tant manqué pour atteindre le top niveau.

« Je pense à tous ceux que j’ai rencontrés sur mon parcours et qui m’ont aidée à devenir une meilleure personne et une meilleure joueuse. Il y a eu beaucoup d’aces, peu de rallyes, mais j’espère que vous avez apprécié. »

Caroline garcia

En six mois, la Française est passée de la 79ème place à la 4ème place mondiale. Une ascension des plus fulgurantes quand on connait son début de saison chaotique. Caroline Garcia peut viser encore plus grand la saison avec son capital de 395 points à défendre jusque la fin de Roland-Garros. À titre de comparaison, Ons Jabeur en aura 2520, Jessica Pegula 2231 et 1355 pour Aryna Sabalenka. Un boulevard pour la gagnante de ce WTA Finals.

Un sourire qui en dit long (© Getty Images)

Axel Sahraoui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :