ATP Finals : Casper Ruud, une saison basée sur la régularité

Avec une quatrième place à la Race, Casper Ruud s’est qualifié pour la deuxième fois de sa carrière pour un ATP Finals après une saison époustouflante à tous les étages. Le Norvégien, très discret, peut largement croire en ses chances.

Casper Ruud, finaliste à Roland-Garros et 4ème à la Race
Casper Ruud prend de plus en plus de place sur le circuit (© AFP)

Toujours en réussite sur terre battue

Casper Ruud n’est peut-être pas connu pour être un spécialiste de la terre battue comme peuvent l’être Rafael Nadal ou encore Diego Schwartzman mais cela lui va à merveille. Alors que les saisons commencent toujours par des tournois sur dur, le Norvégien décide de s’aligner dès la fin de l’ATP Cup au tableau de Buenos Aires en Argentine. Une idée gagnante puisque là-bas, il remporte le premier titre de sa saison face au petit argentin Diego Schwartzman (5-7, 6-2, 6-3).

Quelques accrocs comme à Monte-Carlo, Madrid ou encore à Bastad entachent son parcours sur la surface ocre mais ces résultats suivants parlent pour lui : demi-finale à Rome (face à Novak Djokovic), titre à Genève, finale à Roland-Garros (face à Rafael Nadal) et un nouveau trophée à Gstaad après celui acquis l’année dernière.

Casper Ruud et son deuxième trophée à Genève (© Getty Images)

Au total sur la saison, le Norvégien a remporté vingt-cinq de ses trente-deux rencontres sur terre battue. Un bilan de 78% de victoires sur cette surface qui fait de lui l’homme de la terre battue cette saison. On le sait tous, un joueur se doit d’être régulier sur toutes les surfaces. Parmi le « grass » et le « hard », une seule a souri à Casper Ruud pour lui permettre de se maintenir dans le top 5 mondial.

Des énormes progrès faits sur dur

C’est évidemment sur la surface la plus représentée sur le circuit que le joueur de 23 ans a performé pour le plus grand plaisir de ses supporters.

Si le Masters 1000 d’Indian Wells se termine brutalement au deuxième tour face à Nick Kyrgios (6-4, 6-4), le suivant se passe nettement mieux. C’est une semaine après à Miami que le Norvégien se sublime après deux défaites au premier tour ici même en 2017 et 2019, une époque lointaine.

Sous le soleil de la Floride, il élimine tour après tour Henri Laaksonen, Alexander Bublik, Cameron Norrie, Alexander Zverev et Francisco Cerundolo pour se frotter à l’Espagnol Carlos Alcaraz en finale. Face à la puissance du Murcien, il cède logiquement en deux sets (7-5, 6-4).

Casper Ruud et Carlos Alcaraz après la finale à Miami (© Getty Images)

Après la pause terre battue, Casper Ruud repart à l’attaque de la surface dure lors d’un nouveau Masters 1000, celui de Toronto. Au Canada, il montre sa nouvelle tendance en balayant assez sèchement en quarts de finale Félix Auger-Aliassime (6-1, 6-2). Un gros succès qui ne sera pas confirmé au tour suivant face à Hubert Hurkacz (5-7, 6-3, 6-2). Avant de connaître une épopée formidable à l’US Open, il s’incline contre toute attente dès son entrée en lice face au prometteur Ben Shelton (6-3, 6-3). Un léger contre-temps dans sa recherche de performances.

Le natif d’Oslo veut grandir encore plus à New-York. Il décide alors de prendre un maximum de plaisir et le sort lui a été favorable. Loin de faire partie des favoris, le numéro 4 mondial a sorti une quinzaine exceptionnelle. Passé proche de l’élimination lors des 1/32e de finale face à Tommy Paul (7-6, 6-7, 7-6, 5-7, 6-0), il élève par la suite son niveau de jeu comme ce fut le cas face à Matteo Berrettini (6-1, 6-4, 7-6) ou contre Karen Kachanov en demi-finale (7-6, 6-2, 5-7, 6-2). C’est en pleine confiance qu’il retrouve Carlos Alcaraz en finale comme à Miami.

Le résultat est le même qu’il y a cinq mois, une défaite serrée mais cette fois-ci avec un set de pris (6-4, 2-6, 7-6, 6-3). Une finale qui fait grimper son compteur de points en Grand Chelem à 2400 cette saison. Soit presque autant que tous les autres tournois réunis (2620).

Un groupe des plus ouverts

En l’absence de son bourreau espagnol à Turin, Casper Ruud se retrouve dans un groupe à sa portée. On y note la présence de Rafael Nadal, Félix Auger-Aliassime et Taylor Fritz. Parmi ces joueurs, seul l’Américain ne l’a jamais affronté cette saison. Pour Rafael Nadal et FAA, c’est une défaite à Paris face à l’Espagnol et une victoire contre le Canadien sur sa terre natale.

Un groupe où tout est possible et dont le Norvégien possède un avantage sur l’Américain et le Canadien. En effet, ces deux joueurs disputent leur premier ATP Finals de leur carrière. De quoi avoir une petite pression sur leurs épaules.

Parmi les quatre autres participants, Novak Djokovic est le seul à avoir croisé la route de Casper Ruud avec une victoire à la clé à Rome. Un adversaire qu’il pourrait rencontrer en cas de qualification pour les demi-finales.

Deuxième chance pour Casper Ruud aux ATP Finals (© fedeloute)

Axel Sahraoui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :