GP d’Abu Dhabi : Tout ce qu’il faut savoir sur le grand final

Bien loin des tensions et du suspense de l’an passé, le circuit de Yas Marina accueillera son 14ème Grand Prix d’Abu Dhabi depuis 2009 pour la dernière course de Sebastian Vettel. Caractéristiques techniques, enjeux restants et programme, voici tout ce que vous devez savoir sur cette ultime étape de la saison 2022 !

Max Verstappen vainqueur à Abu Dhabi l'an passé
Départ du GP D’Abu Dhabi 2021. ©Red Bull Content Pool

Le circuit

  • Lieu : Circuit de Yas Marina, Abu Dhabi, Émirats Arabes Unis.
  • Longueur : 5,281 km.
  • Nombre de tours : 56.
  • Particularités : Surnommé « Grand Prix du soleil couchant« , le GP d’Abu Dhabi est connu pour son départ sous la lumière du jour et son arrivée en pleine nuit. Il est également le premier GP de l’histoire à se dérouler dans de telles conditions. Inauguré en 2009, le circuit automobile de Yas Marina a accueilli son tout premier Grand Prix un mois à peine après son ouverture officielle. Au total, 4 pilotes différents ont été sacrés champions du monde lors de la manche finale de la saison. Si Sebastian Vettel était le premier en 2010, profitant d’une erreur stratégique de Fernando Alonso, il a été imité par Lewis Hamilton quatre ans plus tard. En 2016, Nico Rosberg tenait enfin sa revanche sur son coéquipier. Enfin, Max Verstappen remportait en 2021 l’un des titres les plus controversés de l’histoire.

Sebastian Vettel, vainqueur de la première édition

En 2009, les pilotes ont inauguré le circuit de Yas Marina qui accueillait alors pour la première fois, la dernière manche de la saison de F1. Pour le 820ème Grand Prix de l’histoire de la Formule 1, la victoire était allemande. Pourtant, le départ de la course annonçait un tout autre résultat.

Le samedi, le Britannique et champion du monde en titre Lewis Hamilton décrochait la pole position en 1:40;948 et allait prendre place devant la Red-Bull – Renault de Sebastian Vettel. Auteur d’un très bon départ le lendemain, Hamilton est parvenu à garder sa position pendant plusieurs tours sans pour autant réussir à se débarrasser de l’Allemand à ses trousses. Jusqu’au premier arrêt au stand. Dernier arrêté, Sebastian Vettel s’est emparé de la première place et n’a plus été inquiété quand, au 20ème tour, Lewis Hamilton a été contraint d’abandonner en raison d’un problème de frein.

À l’avant, Vettel s’est littéralement envolé, creusant un écart de plus en plus grand sur son coéquipier d’alors, Mark Webber. Sept secondes d’avance, puis dix, puis dix-sept… Derrière lui, Webber commençait à ressentir quelques difficultés avec les gommes tendres et voyait Jenson Button, sacré au Brésil, revenir de plus en plus près. Malgré tout, l’Allemand a pu conserver sa position et offert à Red Bull un doublé pour le premier Grand Prix d’Abu Dhabi. Grâce à cette victoire, Vettel a conforté sa place de vice-champion du monde, ravie à Rubens Barrichello deux semaines plus tôt.

Au fil des ans, le Grand Prix d’Abu Dhabi a été le théâtre de luttes acharnées en piste en tant que dernière manche de la saison. En 2016 par exemple, Nico Rosberg remportait, sur le fil du rasoir, le titre de champion du monde devant son coéquipier Lewis Hamilton, alors triple champion du monde. Rebelote cinq ans plus tard. Si Rosberg a quitté la F1 après son sacre, Hamilton a de nouveau dû faire face à un sérieux rival pour le titre et l’issue, bien que sujette à controverse, a été la même pour le Britannique qui terminait sa saison en tant que vice-champion du monde.

Caractéristiques techniques et enjeux

Un an plus tôt, le Néerlandais Max Verstappen devenait le 34ème pilote de l’histoire de la Formule 1 à décrocher le Graal : le titre de champion du monde. Cette année, les tensions et les enjeux seront bien moindres en piste étant donné que le championnat pilote a été remporté par Max Verstappen à Suzuka et que Red Bull Racing s’est adjugé le titre constructeur à Austin. Néanmoins, il reste encore quelques défis à relever dans le paddock.

Primo, Sergio Perez et Charles Leclerc se disputent encore la place de vice-champion du monde et après leurs déceptions respectives à l’issue du Grand Prix du Brésil, ils auront tous deux soif de revanche. À l’heure actuelle, la seconde place revient au Monégasque de Ferrari, bien que les deux pilotes soient à égalité parfaite en terme de points (209), le nombre de victoires faisant pencher la balance en faveur de Charles Leclerc (3 contre 2 pour Perez).

Là n’est pas le seul enjeu pour la Scuderia Ferrari. Sous les feux des projecteurs depuis quelques jours en raison de rumeurs sur un potentiel remplacement de Mattia Binotto, les rouges sont en en lutte avec Mercedes pour la seconde place du classement constructeur. Si la Scuderia mène sa rivale allemande, l’écart n’est que de 17 points. Charles Leclerc et Carlos Sainz devront donc se méfier de l’excellent rythme affiché par les Mercedes depuis les modifications apportées à Austin.

Par ailleurs, d’autres batailles sont encore en cours dans le classement. Depuis le début de la saison, McLaren se bat avec Alpine pour la quatrième place du classement constructeur quand, un peu plus bas, Alfa Romeo lutte avec Aston Martin et Haas avec Alpha Tauri.

Remodelé l’an dernier, le circuit de Yas Marina s’est offert un sacré lifting. Afin de rendre la course plus spectaculaire, les ingénieurs ont repensé ce tracé imaginé par Hermann Tilke. En bref, la première chicane (virages 5 et 6) a été retirée et remplacée par une ligne droite. Idem pour les virages 11 à 14, remplacés par une boucle favorisant la vitesse. Dans cette même lignée, le dernier secteur a été élargi et l’adhérence renforcée. Désormais, les principales opportunités de dépassement se situent dans les deux premières sections du tracé tandis que la dernière partie est la plus technique. Dernier détail non négligeable, les pilotes rouleront dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Dans un tout autre registre, le Grand Prix d’Abu Dhabi sera la dernière apparition de certains pilotes. Si Daniel Ricciardo, Nicholas Latifi et Mick Schumacher ont perdu leur baquet au profit d’Oscar Piastri, Nyck de Vries et Nico Hülkenberg, le pilote Aston Martin et quadruple champion du monde Sebastian Vettel prendra officiellement sa retraite de la catégorie reine à l’issue de cette saison. Préparez les mouchoirs, car cette course sera le baroud d’honneur d’un pilote emblématique et engagé.

Programme complet

Essais libres 1Vendredi 18 novembre 202211h00 – 12h00Canal+ Sport
Essais libres 2Vendredi 18 novembre 202214h00 – 15h00Canal+ Sport
Essais libres 3Samedi 19 novembre 202211h30 – 12h30Canal+ Sport
QualificationsSamedi 19 novembre 202215h00 – 16h00Canal+ Sport
CourseDimanche 20 novembre 2022Départ à 14hCanal+

À lire aussi :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :