Preview Maroc – Espagne : Une marche trop haute pour le Maroc ?

Sortis victorieux de leur groupe composé du Canada, la Belgique, et la Croatie, les Marocains n’héritent pas d’un cadeau pour ce huitième de finale. Surprenant deuxième de son groupe, c’est l’Espagne et son jeu si technique qui s’opposera à la seule équipe Africaine encore en lice.

Un plan d’attaque qui consiste à défendre

Surprenants de le jeu lors de leur affrontements contre la Belgique et la Croatie, les Marocains ont parfaitement su alterner entre bloc bas pour contenir les attaques adverses, et technique lors de leurs séquences de possession. Portés par Ziyech et Hakimi, les Lions de l’Atlas peuvent aussi compter sur Aguerd et Amrabat, qui réalisent une compétition de haut niveau, pour espérer surprendre une Roja qui a déjà faillit contre le Japon en phase de groupe.

Le schéma tactique du Maroc devrait être simple : laisser le ballon à l’Espagne tout en défendant l’accès à la surface pour exploiter les contres qui s’ouvriront. C’est de cette façon que le Maroc se montre dangereux depuis le début du mondial, mais aussi grâce à des coups de pieds arrêtés travaillés. Clairement à l’aise dans ce domaine de jeu, ces munitions-là seront extrêmement importantes contre des Espagnols qui ne laisseront que très peu d’espace et de chances, mais qui voudront surtout laver leur affront de la défaite face au Japon.

Aucune pitié à prévoir coté espagnol

Les jeunes barcelonais auront un rôle crucial dans ce match pour apporter du danger. (Crédit image : Maxppp)

Remonté de la défaite de ses hommes contre l’Espagne, qui coûte la première place du groupe, Luis Enrique a fait savoir son mécontentement en conférence de presse. Il est très déçu, et attend une réaction XXL de la part de son groupe. Trop timide malgré une possession de balle à hauteur de 82%, la Roja ne devra surtout pas répéter les mêmes erreurs, et provoquer le danger avec des frappes cadrées. Face à une paire de centraux Marocains solide, Enrique serait inspiré de titulariser Alvaro Morata à la pointe de l’attaque pour apporter une présence physique et permettre un point d’appuie pour combiner, mais aussi d’enclencher des centres bien venus.

Avec la large domination des Brésiliens hier soir, l’Espagne devra elle aussi envoyer un message et se dresser comme une réelle prétendante pour aller jusqu’au bout. Le score devra être à la hauteur de la domination, et l’objectif devra être le but. Une mentalité à adopter dès maintenant pour être calibré pour la suite de la compétition qui s’annonce comme un périple. En cas de qualification, l’Espagne pourrait affronter le Portugal, puis la France en demi finale avant de pouvoir espérer un match contre le Brésil ou l’Argentine en finale.

Clé du match : les coups de pieds arrêtés

Face à un bloc bas, mettre le ballon dans la surface pourrait ne pas être si facile que ça pour l’Espagne. Tandis que pour le Maroc, leurs phases de contre pourraient rapidement se transformer en jeu en 1 contre 1 pour créer de l’espace. Dans les deux cas, il risque d’y avoir assez de fautes dans ce match qui sera très physique pour sûr. Les coups francs et corners seront des moyens efficaces de s’assurer une présence du ballon et de joueurs dans la boite afin de créer du danger dans la surface espagnole.

Notre pronostic : un récital espagnol

Il est assez compliqué d’imaginer le Maroc tenir pendant 90 minutes face à cette équipe d’Espagne aussi revancharde qu’elle soit. La différence technique entre les deux équipes est bien trop importante, et le contexte du match rend la possibilité d’un écart espagnol trop faible pour espérer une surprise. Dans une équipe qui concentre son talent technique sur les ailes, la bataille du milieu de terrain n’existera même pas, alors qu’au contraire, l’Espagne ne se fatiguera que très peu avant de rythmer son jeu en combinant.

Prévu pour 16h, cet avant dernier huitième de finale pourrait réserver des surprises si le Maroc se montre assez valeureux. Attention tout de même à ne pas craquer dans les 30 premières minutes, ce qui compliquerait un peu trop la tâche pour rêver d’un quart de finale historique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :