Premier League : le Baromètre de la 20ème journée !

Le championnat anglais bat son plein et l’ogre du mercato d’hiver n’a pas manqué de nous présenter ses nouvelles recrues durant ce week-end. Alors quelles équipes ont fait la bonne opération? Qui a déçu? On fait le point sur le dernier week-end de Premier League.

Cette 20ème journée aura été la dernière pour Franck Lampard (crédits : Icon Sport)

Les Tops


Arsenal, au mental

« Le vrai test pour Arsenal c’est maintenant« . Cette phrase on l’a entendu beaucoup de fois cette saison, mais une fois de plus les Gunners sont sortis vainqueurs du grand test qui leur faisaient face. La victime cette semaine? La seule équipe qui avait battue Arsenal cette saison 3-1 à Old Trafford, Manchester United.

Et encore une fois on a vu une équipe d’Arsenal qui a su s’adapter pour gagner ce match. Alors qu’ils avaient été impressionnants de contrôle contre Tottenham la semaine passée, Arsenal a su faire le dos rond et réagir face à des Mancuniens qui restaient sur une grosse série. Réaction après avoir concédé l’ouverture du score, pour ensuite monter en puissance au cours du match, et enfin résister à l’égalisation de Manchester United pour aller arracher la victoire dans les derniers instants.

Un but libérateur d’Eddie Nketiah qui permet à Arsenal de répondre à Manchester City qui avait gagné juste avant pour reprendre 5 points d’avance (avec un match en plus à jouer). 11 points d’avance sur la troisième et la quatrième place avec un match de plus à jouer (contre Manchester City), tout va bien du coté de l’Emirates.

West Ham se donne de l’air

Sans victoire depuis 7 matchs en Premier League, West Ham s’est donné un peu d’air en gagnant sur sa pelouse contre Everton, dont on parlera plus tard. Les hommes de David Moyes ont monté un visage intéressant, porté vers l’attaque dès le coup d’envoi. 6 tirs en première période dont 3 cadrés qui ont amenés 2 buts de Jarrod Bowen, les Hammers étaient lancés.

Malgré quelques errances défensives encore à gommer qui auraient pu coûter cher, West Ham s’en sort avec un clean-sheet et aurait même pu aggraver le score si Declan Rice avait été plus précis face à Pickford. Grâce à cette victoire West Ham gagne deux places et sort de la zone de relégation. La route est encore longue pour retrouver les standards du club, mais David Moyes et ses hommes sont peut-être relancés.

Grâce à son doublé, West Ham sort de la zone rouge (crédits : Getty Images)

Tottenham réagit

Autre équipe qui n’est pas dans la meilleure des formes, Tottenham ne s’est pas fait peur et a géré après la claque reçue contre Manchester City (2-4). Après le match nul de Newcastle et la défaite de Manchester United, l’occasion était belle pour les Spurs de revenir dans la course au Top 4.

Voir aussi : Mais que se passe-t-il à Tottenham?

Contre Fulham Tottenham n’est pourtant pas souverain, et il faut un bel arrêt de Lloris face à Reid pour empêcher Fulham d’ouvrir le score. On attendra un éclair de génie du capitaine Harry Kane pour mettre les Spurs devant, un peu contre le cours du jeu. L’attaquant anglais a eu l’occasion de doubler la mise mais Leno lui a barré la route, et Tottenham s’est ensuite montré solide pour garder cet avantage précieux.

Grâce à cette victoire les hommes d’Antonio Conte prennent 5 points d’avance sur Brighton pour consolider sa position dans les places européennes, et reviennent à seulement trois points de la Ligue des Champions. Une bouffée d’air frais bienvenue pour les Spurs.

Les Flops


Liverpool et Chelsea, un nul vraiment nul.

En ouverture de cette journée avait lieu un des chocs de la journée, qui n’a malheureusement pas tenu ses promesses. Tout les deux en difficulté en championnat, c’était l’occasion rêvée pour se relancer, mais ni Reds, ni Blues n’ont su forcer le verrou pour prendre les trois points.

Et ce match a bien montré les défaillances des deux équipes. Une fragilité défensive et un manque de réalisme offensif coupable pour des clubs de ce standing. 5 frappes cadrées seulement en 26 frappes au total pour les deux équipes, très peu de réelles occasions à se mettre sous la dent, la montagne a accouché d’une souris.

Handicapés par les blessures aussi, Klopp et Potter se contentent donc du partage des points qui ne fait pas leur affaire dans l’opération remontée. Nouveau-venu à Chelsea, Mikhailo Mudryk a montré de belles choses mais n’a pas suffit face à la défense de Liverpool. À l’issue de cette journée Liverpool est 9ème, Chelsea est 10ème, les deux clubs se situant à 7 points des places européennes.

Reds et BLues n’ont pas su se départager (crédits : Panoramic, Media365)

Everton, rien ne va plus

On en parlait lorsqu’on a évoqué le rebond de West Ham, à l’inverse rien ne va plus à Everton. Avant-dernier avant cette journée, les Toffees restent à cette place après la défaite contre les Hammers. Fébrilité, timidité offensive et manque criant de confiance dans le jeu, difficile d’assister à ce spectacle avec autant de bons joueurs alignés sur la pelouse.

Une défaite qui a eu raison du poste de Franck Lampard, démis de ses fonction après le match. Paul Tait et Leighton Baines se chargent de l’intérim en attendant qu’un nouveau manager soit nommé, une décision qui arrive trop tard pour sauver la saison? Réponse dans les prochaines semaines, avec un premier rendez-vous délicat pour ce nouvel Everton, la réception du leader Arsenal.

Manque de réussite pour Newcastle

Guaita a écœuré les attaquants de Newcastle

Auteurs d’une très bonne saison pour la première véritable année du projet PIF, Newcastle peut être considéré comme un des perdants de cette journée de Premier League. Bien accroché à la lutte pour la Ligue des Champions la saison prochaine, les Magpies ont loupé le coche à Crystal Palace.

La meilleure défense du championnat a encore une fois tenu son rang, mais c’est l’attaque qui cette fois a été muette. 61% de possession de balle, 16 tirs au total pour 7 cadrés mais Guaita n’a pas été trompé.

Auteur de plusieurs arrêts décisifs c’est bien lui l’homme du match, et le responsable de cette perte de points pour Newcastle. Nick Pope a même évité la catastrophe pour son équipe en effectuant une parade décisive face à Mateta à moins de 20 minutes de la fin du match.

Un neuvième match nul cette saison (plus haut total avec Brentford) qui ne fait pas les affaires des hommes d’Eddie Howe. Ils perdent des points sur la tête, et voient Tottenham se rapprocher pour enclencher une véritable lutte à 5 pour la Champions League.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :