Serie A : Milan coule, Rome se reprend

Nous sommes arrivés à mi-parcours dans le championnat italien et la bataille fait rage dans les différents étages du classement. Alors qui a fait la bonne opération? Qui a déçu? On fait le point.

Osimhen a rapproché encore un plus le Napoli du titre de champion (Getty Images)

Les Tops


Le Napoli file vers le titre

Après un Napoli étincelant contre la Juventus Turin, on a vu un Napoli très solide pour aborder le derby contre la Salernitana le week-end dernier. Contre une équipe qui avait pris une claque sévère le week-end dernier, il aurait été facile de se laisser surprendre par un groupe revanchard. Cependant le travail a été bien fait de la part des hommes de Spalletti.

Un contrôle presque total du ballon en première période (75% de possession) pour annihiler les tentatives de rébellion de la Salernitana, quelques situations dangereuses avant l’ouverture du score des Napolitains à la suite d’un très joli mouvement collectif conclu par Giovanni Di Lorenzo dans le temps additionnel de la première période. Un but qui douchait les espoirs des joueurs de Salerne qui pensaient pouvoir tenir les favoris en échec, un coup sur la tête qui trouvera un écho en tout début de seconde période.

L’inévitable Osimhen vient doubler la mise pour le Napoli qui gérera sa fin de match malgré quelques frayeurs pour aller chercher cette victoire ô combien importante, qui leur permet de compter 12 points d’avance en tête de la Serie A.

La Roma et la Lazio se placent

Si les clubs de Milan sont moroses en ce mercredi, ceux de Rome se portent plutôt bien. Impliqués dans la course à la Champions League, la Lazio et la Roma ont profité des mésaventures de leurs concurrents directs pour se placer au classement. Les joueurs de José Mourinho ont géré leur déplacement à La Spezia (0-2) grâce à des réalisations d’El Shaarawy et de Tammy Abraham pour revenir à un petit point de la deuxième place. Une troisième victoire en 4 matchs pour la Roma qui monte en puissance en 2023.

La Lazio de son coté avait un adversaire bien plus complexe à gérer, le Milan AC. Cependant, le champions en titre n’avaient de compliqué que le nom, puisque les rossoneri se sont fait marcher dessus par les laziale. Une victoire sèche 4-0 pour les hommes de Sarri, portés par un Zaccagni et un Luis Alberto des grands jours, auteurs tous les deux d’un but et d’une passe décisive. Un succès probant qui leur permet de revenir eux aussi à un point de la deuxième place, et qui promet une lutte sans pitié entre Rome et Milan derrière l’ogre napolitain.

Un très bon Zaccagni pour la Lazio hier soir (Getty Images)

Le Torino respire

On quitte le haut de tableau pour souligner le bon résultat du Torino qui est allé s’imposer à Florence sur le terrain de la Fiorentina. Dans le ventre mou du classement avant cette journée de championnat et toujours à portée de la seconde partie de tableau, l’autre club de Turin s’est offert une bouffée d’air frais.

Le Torino est bien entré dans son match, à l’image de Seck qui aurait pu ouvrir le score pour son équipe si sa frappe ne s’était pas écrasée sur la barre transversale. Miranchuk se chargera de le faire quelques minutes plus tard après une frappe enveloppée qui termine dans la petit filet gauche du but de la Fiorentina. Un but qui venait récompenser une bonne première période du Torino.

Un avantage au score que les visiteurs vont défendre bec et ongles face à une Fiorentina bien plus entreprenante en seconde période, mais la solidarité et la défense du Torino a été meilleure, à l’image de ce sauvetage de Zima qui a enlevé de justesse le ballon des pieds de Jovic qui allait frapper dans le but vide. Ces trois points sont importants puisque le Torino se place de manière plus confortable dans la première moitié de classement, et peut même rêver d’Europe, à seulement deux points de la 7ème place détenue par l’Udinese.

Les Flops


L’Inter chute et laisse filer les points

Tout juste auréolés d’une victoire en Supercoupe d’Italie face au Milan AC (3-0), les joueurs de Simone Inzaghi se sont fait surprendre à la maison face à Empoli, placé en seconde partie de tableau avant ce match. Pourtant solides à Giuseppe Meazza depuis la prise de fonction d’Inzaghi (22 victoires sur les 28 matchs disputés à domicile), les nerrazurri ne sont pas bien entrés dans le match, à l’image de cette occasion de Caputo au quart d’heure de jeu qui allait mettre en difficulté l’Inter.

Les Interistes ont contesté l’exclusion de Skriniar (Icon Sport)

Les Interistes seront même réduits à 10 après l’expulsion de Milan Skriniar pour un second carton jaune, son pied haut venant toucher la tête du même Caputo qui disputait le ballon. En infériorité numérique dès la 40ème minute de jeu, l’affaire semblait compliquée. Malgré cela l’Inter se montrait tout de même dangereux mais ne parvenait pas à vraiment inquiéter le gardien adverse (8 tirs en seconde période, aucun cadré).

Et finalement la sanction tombait au terme d’une contre-attaque éclair d’Empoli, le jeune Baldanzi envoyait sa frappe au fond des filets, Onana n’étant pas exempt de tout reproche sur ce but. Une défaite lourde de conséquences puisque l’Inter Milan laisse échapper le Napoli en tête (13 points de retard désormais), et voit se rapprocher ses concurrents pour la course à la Ligue des Champions.

Salernitana, attention danger?

Giflée contre l’Atalanta, la Salernitana ne s’est pas relevée contre le Napoli. Malgré du mieux dans le jeu, les Grenata se sont inclinés et glissent tout doucement au classement. Avec pour le moment 6 points d’avance sur l’Hellas Verone l’état d’urgence n’est pas à déclarer, mais si les dynamiques restent telles qu’elles sont actuellement (4 défaites en 5 matchs pour Salernitana, 2 victoires et un nul en 5 matchs pour Vérone), ce matelas confortable pourrait bien s’amenuiser petit à petit.

Le week-end prochain sera crucial puisqu’ils affronteront Lecce, englué au fond du classement, tandis que Vérone ira à Udine affronter l’Udinese, candidat à l’Europe. L’occasion d’amorcer une remise à l’endroit ?

Le Milan AC continue de décevoir

Après son titre de champion, le Milan AC ne réalise pas la saison qu’on espérait en Lombardie. Avec un groupe quasi inchangé, on s’attendait à voir un bien meilleur contenu dans le jeu, et la grosse défaite contre la Lazio a mis en lumière toutes les carences de cet effectif, toujours privé de Mike Maignan.

Et c’est justement cette continuité qui est un peu contestée par les tifosi, réclamant du renfort à certains postes. Un sentiment renforcé par les achats des concurrents, notamment le Napoli, qui a su se renforcer pour pouvoir performer sur différents tableaux. Éliminés de la Ligue des Champions, les Milanais ne sont pas en réussite en championnat et sont sans victoire depuis 3 matchs. Avec quelques jours de mercato, est ce que les choses vont bouger du coté de Milanello?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :