Flashback : José Mourinho et l’affaire des cartons rouges

En novembre 2010, le Real Madrid affronte l’Ajax Amsterdam dans le cadre de la cinquième journée de phase de groupe de Ligue des Champions. Dans l’éventualité de la suspension de deux joueurs majeurs, José Mourinho, entraîneur du Real, va leur demander d’écoper volontairement d’un carton rouge. Retour sur l’un des coups “tactiques” du Special One.

Encore un coup de génie de Mourinho (crédits : dpa)

Un peu de contexte

Au moment du match, José Mourinho est l’entraineur du Real Madrid depuis cinq mois. Il a rejoint la maison blanche après deux saisons exceptionnelles à l’Inter Milan, dont la dernière auréolée du triplé championnat, Coupe d’Italie et Ligue des Champions.

Florentino Pérez est de nouveau le président du Real. Pour son retour, l’année précédent l’arrivée de Mourinho, le club a réalisé un mercato historique en signant Cristiano Ronaldo, Kaka, Benzema et Xabi Alonso. Entraînés par Manuel Pellegrini, les Merengues terminent deuxièmes de Liga avec 96 points, seulement 3 points derrière le FC Barcelone de Pep Guardiola.

Une affaire rondement menée

Dans un groupe composé de l’AJ Auxerre, l’Ajax Amsterdam et de l’AC Milan, le Real Madrid termine premier avec cinq longueurs d’avance sur l’AC Milan avant ce match. Emmené par son duo portugais Mourinho-Ronaldo, le Real est confiant quant à ses chances de terminer premier du groupe. 

Ce cinquième match de groupe face à l’Ajax Amsterdam a lieu le 23 novembre 2010 dans une Johan Curyff Arena presque pleine. Les madrilènes se présentent en 4-2-3-1, schéma classique cette saison-là. Carvalho n’est pas dans le groupe tandis qu’Albiol est préféré à Pepe dans l’axe, associé à Sergio Ramos. Lassana Diarra est titulaire à la place de Khedira pourtant indiscutable. À noter, la titularisation de Pedro Leon, habituellement remplaçant, au poste de Di Maria qui le remplacera à la 65ᵉ. Il est clair que Mourinho avait décidé de faire tourner.

Les joueurs du Real Madrid célèbrent le deuxième but d’Arbeola à la 44ᵉ (crédit : Belga/AFP).

En face, l’Ajax joue en 4-3-3 avec de nombreux joueurs qui ont ensuite performé au plus haut niveau européen. On peut constater l’association d’Alderweireld et de Vertonghen en charnière centrale, que l’on retrouvera plus tard à Tottenham et en sélection belge. À mentionner également la présence de Luis Suárez, futur barcelonais, de Van der Wiel et sur le banc de Christian Eriksen.

Rapidement, les espagnols prennent le dessus sur leur adversaire et mènent 0-2 à la mi-temps grâce à des buts de Benzema et d’Arbeola. À la 70ᵉ minutes de jeu, Ronaldo inscrit un premier but avant de doubler la mise sur penalty 11 minutes plus tard. Les Merengues mènent alors 0-4.

Mission accomplie pour Mourinho puisque son équipe est assurée de terminer première de son groupe. Mais, seul problème, la potentielle suspension de deux de ses joueurs cadres.

Le bouche-à-oreille

En effet, Xabi Alonso (68ᵉ) et Sergio Ramos (33ᵉ) ont écopé d’un carton jaune. Ce qui signifie qu’en cas de carton jaune lors du prochain match, les deux joueurs rateront le huitième de finale aller. Alors, pour éviter cela, José Mourinho va encourager ses deux joueurs à écoper d’un deuxième jaune pour ainsi purger leur suspension lors de la dernière journée face à l’AJ Auxerre.

Jerzy Dudek, gardien remplaçant, est chargé de transmettre la consigne à Iker Casillas qui, à son tour, va la transmettre à Sergio Ramos. La consigne du Special One va être appliquée à la lettre puisque les deux joueurs vont gagner du temps lors de coup de pied arrêté et prendre un deuxième carton jaune. Xabi Alonso est expulsé à la 87ᵉ et Ramos à la 91ᵉ minute de jeu.

Les conséquences

Ces deux expulsions coup sur coup ne trompent personne et surtout pas l’UEFA. L’instance européenne décidera d’ouvrir une enquête après le match. José Mourinho n’avouera pas publiquement le caractère volontaire et délibéré de ces deux expulsions. Il déclarera même :

« On ne doit pas prendre des cartons jaunes aussi facilement. Ce sont des expulsions pour des erreurs bêtes. Cela ne me plaît pas. »

José Mourinho en conférence de presse d’après-match

Une semaine après le match, l’UEFA condamne le Real Madrid à de nombreuses amendes. Le club décide de faire appel et obtient plus de clémence. Ainsi, l’UEFA condamne José Mourinho à deux matchs de suspension dont un avec sursis accompagnés d’une amende de 30 000€ contre 40 000€ initialement.

Les deux joueurs s’étant fait expulser reçoivent une amende de 20 000€ chacun. Iker Casillas et Jerzy Dudek écopent d’une amende de 10 000€ et de 5 000€ pour avoir transmis les consignes. Enfin, le Real Madrid récolte d’une amende de 100 000€ contre 120 000€ originellement. Au total, ce “coup stratégique” de l’entraîneur portugais aura coûté 185 000€ au club espagnol. 

Pour voir en image cette affaire :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :